Stéphane Pauwels est de retour à la radio belge

Ph. AraBel / Facebook

Condamné le mois dernier à une peine de 30 mois avec sursis pour un vol avec violence et une détention de drogue, Stéphane Pauwels revit et fait son retour à la radio.

Bien qu’il continue de clamer son innocence, Stéphane Pauwels n’a pas fait appel à sa condamnation de 30 mois de prison avec sursis dans le cadre de l’affaire des homes invasions. « Je suis condamné pour des choses que je n’ai ni faites ni commanditées. Je ressens une grande injustice mais c’est ma décision. Je laisse tomber. Parce que j’en ai assez. Je suis fatigué. Plus que fatigué, abîmé, complètement usé », avait déclaré l’ancien animateur vedette de RTL TVI.

Deux émissions sur AraBel

Dix jours après sa condamnation, Stéphane Pauwels s’est confié à Sud Presse. Il a notamment abordé son retour à la radio sur AraBel, qui se décrit comme une radio communautaire qui cible le public arabe, berbère et musulman mais qui vise l’ouverture avec l’ensemble de la société belge et européenne, avec une équipe issue d’horizons divers.

En plus de parler de foot tous les lundis dans « L’équipe de Stéphane », il anime désormais avec Maria Bemba l’émission « SolidAraBel ». « L’idée est de mettre en lumière toutes les associations qui ont besoin d’aide. On les met en valeur, on fait passer des messages, on dévoile des initiatives », a détaillé l’animateur dans les colonnes de Sud Presse.

« Je gagne moins bien ma vie aujourd’hui »

Parallèlement, Stéphane Pauwels travaille toujours pour la radio RTL France où il participe deux fois par mois à l’émission « On refait le match« . Tous les dimanches, il est également chroniqueur dans une émission sur TV5 Monde. Son rythme de vie a changé mais ce n’est pas pour lui déplaire.

« Les paillettes, je m’en fous ! Je n’ai jamais voulu être un people. Maintenant, j’ai plus de temps pour moi, et ça me fait du bien. C’est une bonne chose de ne plus travailler 7 jours sur 7, non stop », a confié Stéphane Pauwels. « Je gagne moins bien ma vie aujourd’hui, mais à 52 ans, ce qui m’importe, c’est que les miens soient heureux et que j’aie la santé », a ajouté l’animateur qui souhaite désormais prendre un nouveau départ.