Bruxelles en zone 30 sauf exception: la carte des limitations de vitesse

Belga / V. Lefour

Dès le 1er janvier, le plan «Ville 30» sera d’application sur les routes de la Région bruxelloise. La vitesse maximale autorisée par défaut sera de 30 km/h. Quelques exceptions demeurent pour les axes structurants, qui seront signalés par des indications spécifiques.

A partir du 1er janvier, la limite de 30km/h deviendra la règle dans la capitale. Certains axes structurants seront considérés comme des exceptions, et il restera possible d’y circuler à 50 ou 70 km/h. Mais au total, quelque 85% des voiries bruxelloises passeront en zone 30 contre 65% aujourd’hui. Dans les « zones de rencontres », la vitesse autorisée sera de 20 km/h.

Ce plan de réduction de la vitesse en ville doit permettre de clarifier les limitations de vitesse, tout en réduisant le nombre d’accidents et limitant la pollution de l’air. «Avec la Ville 30, nous offrons plus de clarté aux automobilistes et plus de sécurité et de convivialité à tous. A partir du premier janvier, à Bruxelles, sauf si c’est indiqué autrement comme sur les grands axes, on roule à 30», résume Elke Van den Brandt, Ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen).

« Développer des alternatives »

La ministre insiste également sur l’amélioration du cadre de vie qui va découler de ce changement. «C’est d’abord une question de sécurité routière. Nous allons renverser les statistiques: le risque de décès pour un piéton est cinq fois plus élevé quand il est heurté à 50 km/h plutôt que 30 km/h. La Ville 30 va aussi permettre d’offrir au Bruxellois et aux visiteurs de Bruxelles, une ville moins bruyante, plus agréable à vivre. Car passer de 50 km/h à 30 km/h diminue de moitié le nombre de décibels produits sur nos routes. Et enfin, diminuer la vitesse va permettre l’émergence d’alternatives à la voiture individuelle comme la marche et le vélo, car plus de monde va s’y sentir en sécurité.»

Des contrôles annoncés

Le but n’est pas d’augmenter le nombre des amendes, ni de «flasher tout le monde», explique Bruxelles Mobilité, mais plutôt d’amener les usagers au respect spontané du 30 km/h. La police effectuera des contrôles dès le 1er janvier 2021. Des sanctions seront prises, comme pour toute infraction au code de la route. Pour y voir clair, voici un rappel des règles: