Le médecin de Maradona fait l’objet d’une enquête

AFP / Franck Fife

Leopoldo Luque, le médecin personnel de Diego Maradona décédé mercredi à 60 ans « d’un oedème pulmonaire aigu secondaire et d’une insuffisance cardiaque chronique exacerbée », est l’objet d’une enquête pour un éventuel homicide involontaire, annonce dimanche l’agence argentine nationale de presse Telam sur base de sources policières et judiciaires. 

Une perquisition au domicile et dans les bureaux du médecin et avait été diligentée dimanche dans le cadre de l’enquête ouverte sur une éventuelle négligence médicale dans la mort de Maradona.

Certains témoignages, provenant de l’entourage proche du défunt, ont fait état d’une dispute entre Luque et Maradona.

Les sources judiciaires sans confirmer celle-ci ont précisé que « en vertu des preuves qui ont été recueillies, il a été jugé nécessaire de demander des perquisitions au domicile et au bureau du Dr Leopoldo Luque (…) Les perquisitions ont été autorisée. »

Le champion du monde de 1986 se trouvait chez lui à Tigre, localité à 30 km au nord de Buenos Aires, au moment de son décès. Il y résidait depuis le 11 novembre, après être sorti d’une clinique où il avait été opéré six jours plus tôt d’un hématome sous dural à la tête. Le justice a aussi cherché à savoir dans quelle condition Maradona avait quitté la clinique de Olivos où il avait été opéré pour réduire cet hématome.