Commerces et contacts sociaux : voici les mesures pour la fin d’année

Belga / T. Roge

Ce vendredi, le gouvernement fédéral et les entités fédérées étaient de nouveau réunis pour un comité de concertation afin d’évaluer la situation liée à la pandémie de coronavirus. A la veille des fêtes de d’année, la réouverture des commerces a été annoncée. Mais le Premier ministre Alexander De Croo avertit les Belges : il ne s’agit pas d’un déconfinement. Cette année, Noël se fêtera en petit comité. 

« La situation dans notre pays s’améliore. Nous avons pu éviter, de justesse, une situation tout à fait dramatique », annonce d’emblée le Premier ministre Alexander De Croo. « Si la situation est moins dramatique, elle reste extrêmement grave. Nous sommes toujours dans la phase d’alerte maximale. Le virus est toujours très présent parmi nous, sa circulation reste dangereuse. »

Pas de déconfinement

Si le comité de concertation a décidé de prendre des mesures d’assouplissement, celles-ci ne s’inscrivent aucunement dans le contexte d’un début de déconfinement, ont indiqué les autorités.

« Nous avons tous fait des efforts difficiles. Nous avons inversé les courbes. Maintenant, il faut tenir bon. Nous ne pouvons pas mettre en péril ce que nous avons construit ensemble», prévient Alexander De Croo. «Il faut rester très prudent aujourd’hui. Surtout à l’aube des mois d’hiver: le virus se propage plus facilement en hiver et il est plus difficile à maîtriser. Une troisième vague serait encore plus virulente, encore plus difficile à gérer. Pour nos systèmes de santé, on ne peut pas se le permettre.»

C’est pourquoi le confinement est maintenu au moins jusqu’à la mi-janvier. Le comité de concertation devrait à nouveau se réunir le 15 janvier, pour décider d’une éventuel déconfinement le 1er février.

Cela signifie que les établissements horeca et culturels devront rester portes closes d’ici là.

Réouverture des commerces « non-essentiels »

Les commerces dits non-essentiels pourront rouvrir le 1er décembre à condition de respecter des mesures strictes. Le shopping devra se faire seul et un client par 10m2 sera autorisé. Les gestes barrière doivent bien sûr être respectés. Les files devant les magasins et galeries commerciales devront être gérées par les commerçants.

En revanche, les métiers de contacts, comme les coiffeurs, centres d’esthétique et tatoueurs, ne seront pas autorisés à reprendre.

Les musées (avec visites guidées) et piscines pourront quant à eux rouvrir leurs portes.

Pour Noël, un geste pour les personnes isolées

A Noël, les personnes qui vivent seules pourront inviter deux personnes simultanément. C’est la seule concession faite au niveau des contacts sociaux.

Par conséquent, les familles devront continuer à respecter la norme en vigueur, à savoir un contact rapproché avec une seule et même personne.

Le couvre-feu reste d’application. Toutefois, il pourrait être allégé le soir du réveillon de Noël. Il prendrait effet à minuit.

Les feux d’artifice seront interdits au Nouvel An, et ce à l’échelle nationale.

Voyages déconseillés et contrôles accrus

Les voyages et vacances au ski demeurent fortement déconseillés.

Des contrôles aux frontières sont prévus. Des contrôles actifs sont également prévus, afin de vérifier le Passenger Locator Form et le respect de la quarantaine pour les voyageurs de retour des zones rouges.