Des fausses infirmières circulent dans le pays pour arnaquer les personnes âgées

Ph. Capture Facebook Faroek

Ces derniers mois, la police a souvent mis en garde contre un nouveau type d’arnaque lié au coronavirus. Dès le début de la pandémie, des personnes peu scrupuleuses profitent de la situation pour arnaquer des personnes vulnérables.

Aux quatre coins du pays, de Tournai à Seraing en passant par la Flandre, les autorités ont alerté la population au sujet de fausses infirmières et de faux infirmiers qui font du porte-à-porte pour proposer des tests de dépistage.

Une fois à l’intérieur de l’habitation, un complice dérobe de l’argent et des objets de valeur pendant que le faux infirmier fait mine de préparer le test, qui en réalité est effectué avec un simple coton-tige. Les personnes âgées sont les principales victimes de ce nouveau type de vol par ruse.

« Ma mère a laissé parler ses sentiments »

La chaîne flamande VTM a récolté le témoignage de Johan, le fils d’une victime. Âgée de 84 ans, Josette habite seule chez elle à Hasselt, dans le Limbourg. Lorsque deux infirmières ont sonné chez elle pour lui proposer un test de dépistage, la vieille dame les a laissé entrer. « Elles n’ont pas cessé de lui parler, de tout et de rien. Ma mère a laissé parler ses sentiments et elle s’est livrée à elles, car elle venait de perdre sa sœur, deux semaines plus tôt. Et ces deux filles étaient fort gentilles avec elles et lui parlaient », a expliqué le fils de Josette à VMT.

Regardez le reportage diffusé dans l’émission Faroek sur VTM.

« Elles voulaient absolument rentrer »

Une autre victime de ces fausses infirmières a témoigné. « Elles répétaient qu’il y avait de grosses amendes et des sanctions prévues par le gouvernement si on ne s’y soumettait pas, elles voulaient absolument rentrer. Quelque chose me disait que ce n’était pas normal, elles insistaient et ne disposaient d’aucun matériel, pas de mallette, juste un bloc-notes et leur sac à main. Je ne parvenais pas à croire qu’il s’agissait de vraies infirmières », a indiqué Mieke à la chaîne flamande.

Méfiez-vous !

Les autorités rappellent qu’aucun test de dépistage n’est effectué de la sorte par du porte-à-porte. Elles invitent la population à se montrer vigilante, à ne pas laisser entrer chez elle ces fausses infirmières et à alerter la police locale.