Un maillot qui se mouille pour l’écologie

Photo C. Gascon

La première marque designer de «beachwear» eco-friendly belge est née. Suami propose des pièces en polyester issu du recyclage de déchets plastiques récupérés en Méditerranée.

Un majestueux hôtel particulier, place du Grand Sablon, au cœur de la capitale. Ancien QG de Ladurée, récemment transformé en préservant moulures et fresques classées pour accueillir une série de projets liés à l’art et au design, le Balthasar en jette dès le premier regard. Suami et son jeune créateur Kelian aussi (à droite sur la photo). L’apparence du jeune homme en dit long sur son sens aigu de l’esthétique, de ses vêtements à sa coupe de cheveux hors norme qui reflète une personnalité franche et libre, préalable indispensable pour tout qui veut devenir un véritable créateur de mode.

Effleurer ces maillots de bain et autres vêtements de plage qui sont présentés dans son corner confirme qu’ils sont bien à leur place, dans cet antre sublime du beau et du détail qui fait la différence.

«Je rêve de vivre au soleil toute l’année»

Après une demi-heure de discussion dans l’espace réservé à ses créations, le trentenaire dévoile finalement la vraie raison de ce projet: le soleil et les voyages. Mais détrompez-vous, cela n’a rien de futile! C’est même une très bonne nouvelle car quand c’est le cœur qui parle, on déplace des montagnes. Mais surtout, cet amour des voyages lui a offert une vraie connexion à la nature, nous confie-t-il. Résultat, pas question de transiger sur la qualité des matériaux qui doivent être avant tout durables. Quoi de mieux alors pour un maillot de bain que de récupérer des déchets qui souillent son terrain de jeu. Le polyester qui le constitue est recyclé à partir de plastique PET récupéré dans la mer Méditerranée. Et comme ce sont les petites gouttes d’eau qui font les grands océans, à chaque vêtement acheté, un euro est versé par Suami à l’association The Ocean Clean Up.

Un ADN cosmopolite

Né à Kinshasa, ayant grandi à Bruxelles et habité en Chine, en Californie et en Grèce, rien de plus étonnant qu’il nous chante les louanges d’une ville cosmopolite comme la sienne, Bruxelles: «J’aime l’idée d’être créateur à Bruxelles car le mélange des cultures y est dense et je pense que dans le secteur de la mode haut de gamme il y a encore des places à prendre.»

Après un master en finances et une formation en luxury and design management en Italie, Kelian a décidé de s’entourer pour avancer et a choisi ses amis d’enfance Kevin et Sébastien comme associés. Cet esprit de communauté de potes, ils veulent réellement le faire transparaître dans leur communication: «Nous réalisons nos shootings avec nos amis et amies. On veut montrer des vraies personnes, avec leurs différences, et la complicité qui nous lie. C’est ce que nous espérons refléter également sur nos réseaux sociaux.» Pour l’anecdote, Suami, qui est le nom de famille de Kelian, devient «I am us» quand il est lu à l’envers.

Un pantalon pour aller dans l’eau

Ce qui est cool avec les jeunes créateurs de mode, c’est qu’ils sortent du cadre. De très jolis pantalons fluides pendent à une tringle et nous intriguent. «Ce sont des pantalons que l’on peut porter comme maillot de bain», explique Kelian, car, dit-il, «certains hommes ne sont pas à l’aise de montrer des jambes trop fines par exemple.» Après tout, il n’y a pas que les filles qui sont complexées. L’avantage, c’est que ces pantalons, tout comme les jolis shorts de bain, peuvent se porter également le midi ou le soir au restaurant, précise le créateur.

Une idée en amenant une autre, Kelian a également dessiné et fait produire quelques pièces d’une gamme pour femmes et une série de chemises et paréos légers, surfant sur la vague du marché «active one» qui développe des vêtements souples répondant à la pratique grandissante du yoga ou du Pilates par exemple.

Les maillots de Suami coûtent entre 99 et 199 € (mais durent toute la vie!, selon leur créateur). Un prix qui semble raisonnable pour de la confection européenne (au Portugal) et belge (aux ateliers Muliéris à Bruxelles) et pour des tissus écologiques imprimés avec des motifs originaux créés par Kelian et son équipe. Il est en effet extrêmement rare de produire ses propres motifs lorsque l’on produit des petites séries comme celles de Suami.

www.suami.eu