Que faire l’automne au jardin ?

Ph. Unsplash

L’automne est désormais bien installé. La nature s’apprête à faire une pause. Pas question pour autant de laisser son jardin livré à lui-même. C’est le moment de l’entretenir pour le prévenir des ravages que peut causer l’hiver. Que faire au jardin en octobre?

Soigner la pelouse

Avant l’arrivée des grands froids, la pelouse a besoin d’être bichonnée. Veillez à ramasser les feuilles mortes, sinon votre pelouse manquera de lumière, ce qui favorisera la formation de parcelles sèches et également de mousse. L’idéal est de scarifier la pelouse au début de l’automne (et également au printemps). Vous pouvez utiliser un engrais d’automne, riche en potassium, qui permet de renforcer le gazon et d’améliorer sa résistance au gel. Tondez votre pelouse (pas trop courte!) pour la dernière fois vers le début du mois de novembre.

Récolter les fruits

Si vous avez la chance d’avoir des arbres fruitiers dans votre jardin, c’est le moment de récolter vos pommes, poires, châtaignes et autres noix. Ils peuvent être conservés dans des cartons ou des cageots dans un endroit à l’abri de la lumière et du froid. Nettoyez également tous les petits fruitiers, comme les framboisiers et les fraisiers qui ne produisent plus.

Rentrer les plantes

Le froid commence à se faire sentir, pour les plantes aussi. Celles en pot et celles qui résistent mal au gel doivent être impérativement rentrées ou bien protégées. À l’intérieur, placez-les en fonction de la lumière et surveillez les insectes nuisibles. Ne traînez pas car certaines plantes tropicales craignent les nuits inférieures à 10 ºC. Si vous avez une serre, il est temps de la préparer contre le froid.

Tailler les haies

Il faut tailler les haies une dernière fois en automne pour éviter qu’elles ne pourrissent avec l’accumulation d’humidité. Il est également temps de couper les plantes vivaces herbacées, les arbustes et les buissons. Ces derniers peuvent être taillés à environ un quart de leur taille. Mais cela peut varier. Regardez les conseils mentionnés sur les étiquettes ou adressez-vous à une pépinière.

Bouturer et repiquer

Le bouturage permet de multiplier nombre de plantes à l’envie. C’est facile et très économique. Octobre et novembre sont les mois du bouturage à bois sec, qui concerne les arbres et arbustes caducs. C’est aussi encore le moment de diviser les plantes vivaces. L’automne est la saison idéale pour transplanter les arbres et repiquer les plantes car la terre est suffisamment humide.

Que planter?

Vous pouvez planter les bulbes en automne, à une profondeur d’environ deux ou trois fois leur taille. Leurs fleurs germeront de la terre avec l’arrivée du printemps. Vous pouvez aussi planter des roses par exemple, avant les premières gelées. Plantez également les chrysanthèmes achetés en pot afin de leur garantir une belle floraison au mois de novembre.

N’oubliez pas d’arracher les fleurs annuelles qui ne fleurissent plus. Enfin, commencez à planter les bisannuelles (Myosotis, primevère, pensée d’automne) qui fleuriront à l’automne ou au printemps. C’est aussi le début de la période de plantation des arbres et arbustes fruitiers.

Et au potager ?

Fini l’opulence des récoltes estivales! La vie au potager est assez calme durant cette période et les parcelles se vident petit à petit. Si certaines parcelles de votre potager doivent rester vierges jusqu’au printemps prochain, bêchez-les superficiellement et semez des engrais verts pour amender votre terre naturellement. C’est bientôt l’heure de récolter les courges, scaroles, betteraves, carottes et autres navets. Stockez-les dans un endroit bien au sec.

En octobre, vous pouvez semer des choux-fleurs de printemps, en les protégeant (sans les chauffer), de l’Ansérine Bon Henri, une sorte d’épinards à manger crus en salade ou cuits, des panais, ainsi que de la laitue d’hiver et des radis noirs, mais sous châssis. C’est également le moment de planter l’ail rose, les échalotes et les oignons.