Des plantes de jouvence pour freiner le vieillissement

Ph. Unsplash

Vivre vieux, c’est bien. Mais vivre bien, c’est mieux. Les années passent, et s’inscrivent toujours en nous. Pour atténuer voire ralentir les effets de temps, on peut se ruiner en produits cosmétiques, ou se tourner vers la nature. Parce qu’il existe une multitude de plantes anti-âges qui peuvent nous aider à freiner le vieillissement. 

L’ashitaba

Traditionnellement, l’ashitaba (Angelica keiskei, de son nom scientifique) est parée de nombreuses vertus au Japon. D’après une récente étude, cette plante contient en effet une substance favorisant un mécanisme de nettoyage et de recyclage des cellules. Appelé ‘autophagie’, ce processus permet d’éviter une accumulation de déchets dans les cellules. Connue depuis 2.000 ans par la médecine traditionnelle chinoise, l’ashitaba a un goût proche de celui du céleri. On la déguste crue ou cuite, en soupe, en salade, et même en infusion.

Le curcuma

Anti-inflammatoire par excellence, le curcuma est très efficace pour soulager les douleurs articulaires ou les tendinites. Il vient aussi activer l’hormone de la bonne humeur, la sérotonine. Mais surtout, un gramme de curcuma chaque matin pourrait aussi améliorer la mémoire. On peut le saupoudrer sur ses aliments ou le consommer sous forme de gélule pour un effet plus concentré. Le curcuma provenant de la région du Kerala, en Inde, est celui qui affiche la teneur en curcumine la plus haute.

La grenade

Validée scientifiquement pour ses vertus anti-inflammatoires et antioxydantes, la grenade aurait aussi une action anti-vieillissement, et serait capable de protéger des troubles neurologiques, notamment de la maladie d’Alzheimer. Ce fruit rouge protégerait les muscles et améliorerait l’endurance. Il est conseillé de la consommer fraîche plutôt qu’en jus afin de bénéficier du mucilage du fruit, riche en antioxydants et en fibres.

Le gotu kola

Cela fait des millénaires que les vertus du gotu kola sont connues en Extrême-Orient. « Deux feuilles par jour éloignent la vieillesse », selon un proverbe sri-lankais. Cette plante vivace est en effet recommandée pour stimuler les fonctions du cerveau et aider à la mémorisation. Riche en alcaloïdes, en saponines et en minéraux, comme le fer, le gotu kola a également des effets antioxydants et régénérants pour la peau.

Le gingko bilboa

Connu également sous le nom de ‘arbre aux mille écus’, le gingko est l’arbre le plus ancien du monde puisque son origine remonte à près de 200 millions d’années. Une survie qu’il doit notamment à sa forte teneur en polyphénols tels que les flavonoïdes, les ginkgolides et le bilobalide. En cure, il permet d’assurer une meilleure protection de la paroi de tous les vaisseaux, que ce soit dans le cerveau ou les reins. Il a également la réputation d’améliorer les fonctions cognitives.

Le romarin

Pourquoi partir en Chine à la recherche de plantes miracle alors que nous avons du romarin sous nos fenêtres ? En infusion, cette herbe aromatique prodigue en effet son acide rosmarinique, qui est un puissant antioxydant tout comme un agent anti-glycation. Il agit donc directement sur le vieillissement cellulaire de la peau et des vaisseaux sanguins. Sa teneur en vitamine E est en outre un très bon allié anti-rides.

Le thé vert

Le thé vert est largement connu, grâce à ses nombreux polyphénols, pour ses effets antioxydants sur l’organisme lorsqu’il est consommé. Mais lorsqu’il est appliqué sur la peau également. Ses bienfaits drainants éliminent en effet les toxines du derme, et ses tanins permettent de resserrer les pores dilatés. Son effet sur les cernes est également notable.

L’aronia

Issues d’Amérique du Nord, les baies d’aronia contiennent près de trois fois plus d’anthocyane que le cassis, un antioxydant que l’on retrouve généralement dans les fruits rouges. Il était surtout connu comme plante d’ornement en Europe, mais la découverte de ses vertus anti-âge ainsi qu’antibactérien et antiviral en a fait une star des plantes miracle.

L’argousier

Saviez-vous qu’il y a près de 30 fois plus de vitamine C dans le fruit de l’argousier que dans une orange ? Ses vertus antioxydantes tout comme sa richesse en acides gras sont connus depuis la nuit des temps au Tibet, en Chine ou encore en Mongolie. Gengi Khan l’utilisait même comme fortifiant. L’huile de ses pépins permet en outre de protéger les cellules de la peau, d’aider à leur renouvellement et de maintenir son élasticité.

Le goji

Ce n’est pas pour rien que les baies de goji sont surnommées les « fruits de la longévité ». On y trouve 400 fois plus de vitamine C que dans une orange, davantage de protéines que dans le blé, une plus grande concentration en bêta-carotène que dans les carottes, et plein de flavonoïdes. Un véritable anti-âge naturel que notre peau adore.