Gouvernement Vivaldi: le casting se précise

Belga / D. Waem

La répartition des portefeuilles au sein de la coalition Vivaldi n’est pas encore connue. Toutefois, quelques éléments commencent à se préciser.

Les sept partis impliqués dans la future coalition gouvernementale sont en train de faire valider leur participation par leurs membres. Quelques éléments commencent à transparaitre quant au futur gouvernement. On sait déjà qu’il comptera 15 ministres et cinq secrétaires d’État.

On sait depuis ce matin que l’Open VLD aura le poste de Premier ministre, occupé par Alexander De Croo. Vincent Van Quickenborne pourrait obtenir le portefeuille de la Justice. Une autre personnalité du parti devrait devenir secrétaire d’État au Budget. Toujours chez les libéraux, Sophie Wilmès pourrait devenir ministre des Affaires étrangères. Le porte feuille des Classes moyennes et l’Agriculture, ainsi qu’un secrétariat d’État à la digitalisation devraient aussi revenir à un membre du parti de Georges-Louis Bouchez.

Chez les socialistes, la sp.a devrait obtenir un large portefeuille «Santé et affaires sociales». Alors que certains avaient avancé le nom de… Marc Van Ranst pour ce poste, le virologue a vite démenti. Il assure que le seul autre métier qui l’intéresse hormis son poste de professeurs à la VUB est professeur de salsa, tout en regrettant n’avoir aucun sens du rythme.

Les socialistes flamands devraient aussi prendre en main la coopération au développement. Leurs homologues francophones hériteront du Travail et de l’Économie, des retraites, de la Défense et la Relance. Aucun nom n’a été avancé par le parti de Paul Magnette.

Du coté écologiste, Groen pourrait recevoir le portefeuille de l’Energie. Ce choix ancrerait fermement l’annonce de la coalition de renoncer au nucléaire en 2025. Les verts flamands pourraient également occuper le portefeuille des entreprises publiques. Leurs homologues francophones recevraient eux aussi de gros portefeuilles, avec Georges Gilkinet qui devient Vice-Premier Ministre et chargé de la mobilité et la SNCB ; Zakia Khattabi Ministre de l’Environnement, du Climat et du développement durable ; et enfin, Sarah Schlitz Secrétaire d’État à l’égalité des genres, des chances et de la diversité.

Enfin, le CD&V occuperait les Finances et l’Intérieur. Le secrétariat d’État à l’Asile et aux migrations devrait également lui revenir.