Un masque chirurgical, même lavé, serait-il plus efficace qu’un masque en tissu ?

AFP / L. Venance

La question semblait dégager un consensus clair depuis le début de la pandémie: une fois lavé, un masque chirurgical perdrait son utilité. Pourtant, un article publié ce lundi sur France Bleu soulève une nouvelle fois la question.

Selon Philippe Vroman, chercheur et enseignant à l’école nationale supérieure des arts et industries textile de Roubaix, le masque chirurgical lavé conserverait ses propriétés protectrices.  « Le masque chirurgical est très efficace en termes de filtrage. Comme ce masque a une efficacité globalement supérieure à la moyenne des autres masques, même après avoir été lavé et donc perdu sa charge électrostatique, ce masque reste plus efficace que les autres », a-t-il expliqué.

Selon le chercheur, si le masque chirurgical perd sa charge électrostatique (qui permet de filtrer des particules mesurant 0,1 micron) après avoir été mouillé, il permet toujours de filtrer 95% des particules mesurant trois microns. Ce qui le rend plus efficace que les masques en tissu. « Le niveau de filtration des masques chirurgicaux reste bien supérieur à celui des masques en tissu grand public qui eux ne filtrent que 90% des particules de 3 microns », détaille-t-il.

Le chercheur ne sait par contre pas après combien de lavages les masques chirurgicaux perdent leur utilité. Des études sont en cours pour répondre à la question.