Une mère porteuse contrainte par le coronavirus de s’occuper du bébé

Photo Facebook

Une Américaine de 25 ans, qui avait accepté de porter le bébé d’un couple qui ne parvenait pas à avoir d’enfant, doit actuellement s’occuper du nourrisson parce que les parents sont bloqués en Chine par le coronavirus, selon le magazine People. 

Emily Chrislip, une habitante de l’Etat d’Idaho, n’avait plus que deux mois de grossesse avant que la crise du coronavirus ne paralyse le monde. Depuis lors, les parents de l’enfant qu’elle a porté sont toujours bloqués en Chine car ils ne peuvent toujours pas passer les frontières américaines.

« Nous pensions que ça ne durerait que quatre semaines, au maximum. Puis, ça a été de plus en plus long », a expliqué Emily au magazine People. Elle et son mari ont évidemment accepté de s’occuper de la petite fille pendant l’attente.

C’est après la naissance de son propre fils Camden en 2018, que l’on voit sur cette photo, qu’elle a décidé d’être mère porteuse.  « J’ai vu des amis et des membres de ma famille se battre contre l’infertilité alors que moi, j’ai vécu une grossesse et un accouchement très faciles. »

C’est en septembre dernier qu’elle avait été choisie par un couple en Chine. « Ses parents devaient être là pour la naissance. Ils auraient dû être dans la salle d’accouchement pour la voir naître. A la naissance, mon travail était censé se terminer. » Mais la pandémie en a décidé autrement. Toutefois, « nous allons continuer à prendre soin d’elle jusqu’à ce qu’ils puissent venir. »