La voiture toujours privilégiée par les parents pour emmener leurs enfants à l’école

AFP / V. Pinto

Une écrasante majorité de parents continue d’amener leurs enfants à l’école en voiture, selon une étude publiée par Eco CO2 à l’origine du programme national d’écomobilité scolaire Moby. Ils sont toutefois nombreux à être tentés par des modes de transports plus écologiques (vélo, trottinette), mais il faudrait pour cela que les routes et les infrastructures près des écoles puissent s’y prêter.

C’est à l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, qui se tiendra du mercredi 16 au mardi 22 septembre 2020 qu’Eco CO2 publie ces résultats. Il en ressort que la voiture est aujourd’hui le moyen de transport privilégié pour amener ses enfants à l’école (30% des trajets), juste devant la marche (25% des trajets). A travers leurs réponses, les parents expliquent qu’ils privilégient avant tout la sécurité de l’enfant (97%) et la rapidité du mode de transport (91%).

Alors qu’on les croit souvent en vogue, certains modes de déplacement demeurent toutefois marginaux dans ce cadre précis de la vie quotidienne, comme le vélo (seulement 2%) ou la trottinette (1%), mais cela ne signifie pas qu’ils ne séduisent pas les parents. Une majorité d’entre eux (54%) souhaiterait en effet que les pouvoirs publics puissent faciliter l’utilisation de nouvelles mobilités actives en mettant en place davantage d’infrastructures adaptées aux abords des établissements scolaires. Toutefois, il demeure des freins à leur utilisation, comme le manque flagrant de sécurité (55%) ainsi que leur inadaptation aux longues distances (44%) ou aux conditions météo (33%).

Le transport individuel préféré

A noter que dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, plus de la moitié des parents sondés (55%) encouragent leur enfant à avoir davantage recours aux transports individuels (voiture, vélo…) plutôt qu’aux transports collectifs (bus, métro…). Aujourd’hui, si 74% des parents déposent leurs enfants en maternelle, cette proportion n’a de cesse de baisser avec l’âge, passant à 68% en primaire, 29% au collège et 19% au lycée.

Cette étude a été réalisée par l’IFOP du 25 août au 1er septembre 2020 auprès d’un échantillon de 1001 parents ayant au moins un enfant scolarisé à l’école, au collège ou au lycée. Pour rappel, la Semaine Européenne de la Mobilité a pour objectif d’inciter le grand public à adopter une démarche éco-citoyenne pérenne en privilégiant les déplacements doux et alternatifs à la voiture particulière.