Emily Ratajkowski accuse un photographe d’agression sexuelle

AFP / Zumba

Emily Ratajkowski a accusé le photographe Jonathan Leder d’une agression sexuelle lors d’une séance de nus remontant à 2012. Ce dernier a répondu fermement, niant en bloc ces accusations et affirmant que les propos de la jeune femme étaient « trop grossiers et enfantins que pour y répondre ». 

Dans le New York Magazine, Emily Ratajkowski s’est confiée à propos d’une agression sexuelle qu’elle aurait subie en 2012 lors d’un shooting non rémunéré avec Jonathan Leder pour le magazine Darius. Elle aurait appris sur place qu’elle devait poser en lingerie fine. Le photographe lui aurait alors fait boire du vin, avant de lui demander de poser nue.

« On m’a toujours dit qu’il était important d’avoir une réputation de travailleuse et d’être facile à vivre. Mon agent me répète toujours qu’on ne sait pas avec qui les photographes feront un shooting après », a-t-elle expliqué. Elle a donc décidé d’accéder aux demandes de Leder qui, en fin de journée et alors qu’elle était saoule, l’aurait agressée sexuellement dans un fauteuil.

Elle témoigne: « Tout ce qui arrive après est flou dans ma tête, sauf mes sentiments. Je ne me souviens pas l’avoir embrassé, mais je me souviens de ses doigts en moi (…) Ça me faisait vraiment, vraiment mal. » Elle aurait alors retiré sa main avec force et il avait quitté la place sans un mot. « J’étais à la fois confuse quant à la raison pour laquelle Jonathan était parti sans un mot et terrifiée à l’idée qu’il revienne », précise-t-elle.

Le photographe réagit

Contacté par le New York Magazine, le photographe a répondu que les accusations du mannequin étaient « trop grossières et enfantines que pour y répondre ». « Vous savez de qui nous parlons, n’est-ce pas? Il s’agit de la fille qui était nue dans le magazine Treats! et qui se baladait nue dans la vidéo de Robin Thicke à l’époque. Vous voulez vraiment que quelqu’un croie qu’elle était une victime? », a-t-il ajouté.

En 2016, le photographe avait publié certains de ses clichés dans le livre « Emily Ratajkowski », sans l’autorisation de la jeune femme. Elle avait indiqué sur Twitter qu’elle avait voulu éviter de parler de Leder mais qu’elle avait été énervée de l’existence de ce livre, précisant qu’utiliser ces photos était une violation.