Lutsenko en solitaire au sommet

Belga

Le Kazakh Alexey Lutsenko (Astana) s’est offert la victoire dans la 6e étape du Tour de France disputée sur 191 km entre Le Teil et le sommet du Mont Aigoual à 1.560m d’altitude, jeudi.

Lutsenko est parti en solo à environ 25 km de l’arrivée, dans le Col de la Lusette la principale difficulté de la journée, pour finir en solitaire avec 55 secondes d’avance sur l’Espagnol Jesus Herrada (Cofidis) 2e et 2:15 sur Greg Van Avermaet 3e. L’Américain Nelson Powless (EF Education First) est 4e à 2:17. Ces quatre hommes ont fait la journée en tête.

Le Kazakh, 27 ans, décroche la première victoire de sa saison et la 27e de sa carrière. Il est le deuxième de son pays à remporter une étape du Tour de France après Alexandre Vinokourov qui en gagné quatre.

« Cette victoire est très importante pour moi, on est sur le Tour de France. Pour un coureur, c’est quelque chose d’exceptionnel. A mon avis, c’est la plus belle victoire de ma carrière », a-t-il expliqué Alexey Lutsenko.

Adam Yates toujours en jaune

Le Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) conserve son maillot jaune de leader au général, malgré une dernière attaque du Français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), 5e à l’arrivée, à 2:52 du vainqueur du jour. Au classement, Yates devance toujours les Slovènes Primoz Roglic (Jumbo-Visma) de 3 secondes et le Slovène Tadej Pogacar (EAU-Emirates) de 7 secondes. « C’est une échappée importante qui s’est détachée en début d’étape mais aucun d’eux n’était dangereux donc il s’agissait simplement de contrôler l’écart », a déclaré Adam Yates. « Je suis venu ici pour gagner des étapes, pas pour porter le maillot jaune. Quand l’occasion se présentera, j’essaierai de saisir ma chance. »

Ce vendredi, la 7e étape conduira le peloton de Millau à Lavaur sur 168 kilomètres avec un profil vallonné dans l’Aveyron et le Tarn où les plans des sprinters pourraient être perturbés par le vent qui peut souffler dans la région, soulignent les organisateurs.