Voici comment profiter plus longtemps d’un jardin vert

Ph. Unsplash

Comme il a fait terriblement sec ces derniers mois, le niveau des eaux souterraines est très bas. Nous pourrions avoir à long terme une pénurie d’eau potable. Et, quand il finit par pleuvoir, ce sont généralement de fortes averses qui provoquent des inondations et dont toute l’eau aboutit directement dans les égouts, puis dans la mer. Dans ces conditions, votre jardin est probablement complètement desséché. Beaucoup d’eau se perd, mais vous pouvez y remédier en aménageant un jardin ou même un toit vert avec beaucoup de plantes.

Le changement climatique est perceptible: il fait de plus en plus chaud et sec. Cela peut, à long terme, créer une pénurie d’eau si nous ne réagissons pas. Actuellement, trop d’eau de pluie se perd, notamment du fait que 16% de la Flandre est bétonnée et que l’eau de pluie tombée file directement dans la mer. C’est pourquoi une réflexion s’impose sur la façon dont nous pouvons mieux retenir ce bien naturel, alors que les eaux souterraines assurent environ la moitié de l’approvisionnement en eau du robinet. La bonne nouvelle, c’est que tout le monde peut apporter sa pierre à l’édifice, justement en en mettant le moins possible dans son jardin!

Des plantes à la place des dalles

Plus il y a de verdure dans votre jardin mieux c’est, car les eaux de pluie peuvent alors s’infiltrer dans le sol et rejoindre les eaux souterraines. Les plantes permettent de maintenir l’humidité du sous-sol et renforcent la biodiversité. Un jardin bétonné est déconseillé, car les eaux de pluie ne peuvent dans ce cas pas imprégner le sol et s’écoulent directement dans les égouts, puis dans la mer. Avec un tel aménagement, vous participez aux inondations après de fortes averses et vous augmentez en parallèle la pénurie d’eau.

Enlever toutes les dalles de votre jardin est déjà un bon début, mais en dessous, il y a du sable sec dans lequel les plantes ne peuvent pas pousser convenablement. Il faut donc y remédier. Si vous avez la chance d’avoir un sol argileux, vous pouvez le mélanger au sable. Vous devez ensuite ameublir le sol sous l’ancien lit de sable et compléter avec une bonne terre de jardin. Vous pouvez utiliser les dalles que vous avez enlevées pour créer un muret qui servira d’abri pour les insectes et les amphibiens.

Un sol sain

Votre jardin ne pourra absorber beaucoup d’eau de pluie que si son sol est sain. En y répartissant de la matière organique, des déchets de jardin en décomposition par exemple, vous rendrez le sol à nouveau fertile. Vous pouvez aussi vous procurer en jardinerie un kit d’analyse du sol DIY. Il vous indiquera le degré d’acidité de votre sol et vous saurez dès lors si vous devez ajouter de la chaux (trop acide) ou de l’humus (trop basique). Chaque petit geste compte!

En outre, il est important de laisser les plantes mortes en hiver et de ne les couper qu’au début du printemps. Broyez-les ensuite finement et recouvrez-en le sol pour, en quelque sorte, nourrir votre jardin. Il est aussi conseillé de faire votre compost avec vos déchets verts. Vous pourrez par après le répartir entre vos plantes de façon à protéger le sol du dessèchement.