Elle laisse sa fille malade seule à la maison pour aller au pub, l’ado décède

Ph. Metro UK / Glasgow Court Press Agency

Sharon, une mère écossaise de 45 ans a laissé sa fille de 13 ans seule à la maison pour sortir boire un verre avec un ami. Robyn, l’adolescente, était pourtant malade et l’implorait depuis trois jours d’appeler une ambulance. Mais Sharon a ignoré ses supplications

C’est une histoire dramatique dont font écho les médias britanniques. Robyn, une ado de 13 ans, a été laissée par sa mère seule à son domicile, alors qu’elle était malade et se plaignait de ne plus pouvoir respirer. Alcoolique, sa mère, Sharon, a préféré partir boire un verre que de s’en occuper. En rentrant le soir, elle l’a trouvée morte sur le canapé. La jeune fille souffrait en réalité d’un ulcère perforé à l’estomac.

Une enfant négligée

Les enquêteurs ont découvert que l’adolescente avait été totalement négligée depuis des mois. Des témoins ont notamment affirmé qu’elle avait déjà été contrainte de mendier quelques pièces pour s’acheter à manger. Ils la décrivaient comme une enfant « maigre, sale et négligée ». Sa mère lui criait régulièrement dessus et l’avait déjà giflée.

Depuis son enfance, Robyn était suivie par les services de protection de la jeunesse. Au vu des problèmes d’alcoolisme de sa mère, elle avait longtemps vécu avec sa grand-mère, la période « la plus stable de sa vie », selon la procureure Ashley Edwards.

En 2017, elle est retournée vivre avec sa mère, à Wishaw (sur de l’Écosse), notamment pour être plus proche de son école secondaire. Les travailleurs sociaux ayant conscience des excès de boisson de Sharon, ils gardaient un œil sur la situation.  «Mme Goldie s’est vu offrir, à plusieurs reprises, la possibilité de suivre des cours de parentalité. Elle a refusé d’y assister », indique la procureure. « Elle avait demandé à ce que sa fille lui soit retirée.»

Trois jours à réclamer une ambulance

Une semaine avant son décès, Robyn avait reçu des analgésiques après s’être plainte de douleurs au ventre et aux jambes. Quelques jours plus tard, elle a demandé à sa mère d’appeler à l’aide tellement elle avait « mal partout ». Mais Sharon a refusé d’appeler une ambulance. Un ami de la famille a alors proposé d’emmener Robyn à l’hôpital en taxi, ce que Sharon a catégoriquement refusé, prétendant que sa fille ne faisait que « chercher l’attention ».

Le lendemain, à bout de forces, Robyn sort de chez elle pour demander à un voisin d’appeler une ambulance car elle « ne savait plus respirer ». Sa mère lui a crié « de rentrer à la maison », ignorant les supplications de sa fille.

Le jour suivant, et malgré l’état de Robyn, Sharon est sortie boire un verre au pub avec un ami. Lorsqu’elle est rentrée avec son compagnon de boisson, elle a trouvé sa fille inerte sur le canapé.

« Mme Goldie et cet homme ont pris un autre verre dans le réfrigérateur et sont sortis ‘parce qu’il faisait beau’ », a déclaré Mlle Edwards. Cet ami a ensuite vérifié l’état de Robyn et a découvert qu’elle était morte. À ce moment-là, une ambulance a été appelée.

Elle aurait pu survire

D’après les médecins, Robyn souffrait d’un ulcère à l’estomac qui s’est perforé. Si elle avait reçu les soins adéquats durant sa maladie, elle aurait survécu.

Sharon, qui a pleuré en apprenant le décès de sa fille, a été mise en examen. Elle a plaidé non-coupable. La Cour rendra son verdict le mois prochain.