Un jeune homme de 26 ans décède lors d’un stage de survie

M. van Soolingen

Un homme de 26 ans, intoxiqué après avoir ingéré une plante sauvage lors d’un stage de survie dans le Morbihan, est décédé à l’hôpital de Lorient, tandis que l’organisateur a été mis en examen pour homicide involontaire, a-t-on appris samedi auprès du parquet de Lorient.

Les faits se sont produits le 8 août à Kervignac (Morbihan). Sur les douze participants au stage, « huit présentaient des symptômes d’intoxication alimentaire caractérisés principalement par des vomissements et l’un d’entre eux était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours », indique le parquet.

Sept de ces huit personnes, dont un enfant, ont été transférées au centre hospitalier de Lorient et en sont ressorties le lendemain sans séquelle. Mais la huitième, un jeune de 26 ans, est décédée le 11 août dans la soirée.

L’organisateur mis en examen

Selon les premières investigations, l’intoxication est due à la consommation « d’une préparation à base de plantes incorrectement identifiées comme des carottes sauvages alors qu’il s’agissait d’oenanthe safranée, plante de même famille que la ciguë dont la consommation peut être mortelle même à faible dose », précise le parquet.

L’organisateur et encadrant du stage a été mis en examen vendredi des chefs d’homicide involontaire, de blessures involontaires, de faux et usages de faux et de détention illégale d’armes. Il a été placé en détention provisoire.

Selon les enquêteurs, il a laissé les stagiaires « consommer le végétal incriminé sans vérifier son innocuité alors même que ce produit lui avait été dûment présenté ».