Six ans après le suicide de Robin Williams, un reportage consacré à ses derniers jours va sortir

AFP / K. Winter

Il y a six ans, le monde du cinéma apprenait avec tristesse le suicide de Robin Williams. L’acteur, qui souffrait de démence, avait été retrouvé pendu dans son domicile de San Francisco. Tyler Norwood a consacré un documentaire aux derniers jours de l’acteur pour comprendre, avec le recul, sa terrible décision. 

Le 11 août 2014, l’acteur Robin Williams était retrouvé mort chez lui, au grand dam des amateurs de cinéma. Le lauréat d’un Oscar en 1998 pour son rôle dans « Will Hunting », souffrait de démence à corps de Lewy qui partage des symptômes communs avec les maladies de Parkinson et d’Alzheimer.

A l’époque, sa femme affirmait que « ce n’est pas la dépression qui a tué Robin. La dépression est l’un des, disons, cinquante symptômes » dont il faisait l’objet et « c’était l’un des plus minimes ». Selon elle, les premiers signes étaient apparus à partir de novembre 2013, « comme des boules de flipper, on ne savait plus où regarder ».

Un documentaire passionnant 

Six ans plus tard, le réalisateur Tyler Norwood s’apprête à sortir un documentaire consacré aux derniers jours de l’acteur. Le film contient notamment le témoignage de plusieurs proches de ce grand monsieur du cinéma, dont son épouse, qui explique: « Face à une maladie cérébrale dont je n’avais pas connaissance, je me suis donnée pour mission de la comprendre. Avec l’aide incommensurable de grands experts médicaux, j’ai vu que ce que Robin et moi avions vécu avait finalement un sens. »

Un premier extrait de ce documentaire, qui sortira le 1er septembre en vidéo à la demande, a d’ores et déjà été publié.