Face à une recrudescence de la « maladie du chat », les vétérinaires néerlandais tirent la sonnette d’alarme

Ph. Unsplash

Les vétérinaires de Harderwijk et d’Ermelo mettent en garde face une maladie féline notoire et appellent les propriétaires de chats à faire vacciner leurs animaux rapidement. Ce virus, en pleine recrudescence de l’autre côté de la frontière, tue presque systématiquement les chats… 

La panleucopénie féline est une maladie qui tue presque toujours les chats. Elle affecte tellement les intestins des animaux qu’ils ne peuvent plus absorber ni l’humidité, ni les nutriments. Les chats malades finissent complètement déshydratés et meurent un à deux jours après l’infection.

Si les vétérinaires néerlandais s’inquiètent, c’est parce que ce virus particulièrement dangereux semble refaire surface ces derniers jours. Il a été signalé dans les communes d’Ermelo et Hardewijk. Les professionnels préconisent donc de faire vacciner son animal contre cette « maladie du chat » pour éviter de prendre un risque.

Un virus mortel

Cette maladie est particulièrement virulente pour les chats, qui ressentent une forte fièvre, vomissent, et ont la diarrhée. Si vous percevez ces symptômes chez votre animal de compagnie, il est d’ailleurs recommandé de se rendre chez votre vétérinaire de toute urgence, car chaque heure compte.

Les vétérinaires néerlandais l’affirment, il n’existe qu’une seule solution: faire vacciner son chat à temps. Chez nos voisins, le taux de vaccination n’est que de 20 à 30%, ce qui est beaucoup trop bas. « Ce virus réapparaît de temps en temps », explique un expert, avant de rappeler: « Les chats doivent être vaccinés tous les deux ou trois ans, sinon ils ne sont plus protégés. »