VIDEO. Un camion fonce sur la terrasse d’un restaurant en France

Ph. Twitter

Un drame a été évité de peu ce samedi soir en Gironde. Une femme, au volant de son camion, aurait foncé sur la terrasse d’une crêperie. La conductrice serait instable psychologiquement, mais n’aurait pas agi pour des motifs d’attaque terroriste. 

Les clients et le personnel du restaurant « Le Bastion » ont connu une grosse frayeur ce samedi soir. Un camion a foncé sur la terrasse de l’établissement, ne causant heureusement que des dégâts matériels. Les clients ont réussi à partir à temps pour éviter le véhicule lancé à toute allure. Les responsables de la crêperie ont expliqué à France Bleu que le véhicule c’était immobilisé à quelques mètres, apparemment parce qu’il avait calé. La conductrice aurait ensuite redémarré, fonçant tout droit sur le restaurant où plusieurs clients étaient en train de manger. « On a juste eu le temps de se dégager, puis elle a tout arraché », raconte le patron.

Deux personnes ont été légèrement blessées à cause des débris, mais on ne recense aucun victime. Toutefois, le commerçant déplore des dégâts matériels: « Les stores sont cassés, des tables et des chaises sont écrasées et deux personnes souffrent de légères contusions car elles ont été touchées par la chute des stores. Sur le moment, on n’a pas eu trop peur, mais c’est maintenant qu’on se rend compte, après coup. »

Une course poursuite haletante

Le véhicule avait déjà été repéré auparavant sur l’autoroute A10, alors qu’il zigzaguait et que la conductrice freinait sans raison. Avertis, les gendarmes ont tenté de stopper le camion en vain. S’en est suivie une course poursuite qui s’est terminée lorsque le camion a quitté l’autoroute en direction de Blaye.

“Un gendarme a fait usage de son arme, tirant à une seule reprise vers les pneus pour tenter de stopper le véhicule”, déclare la vice-procureure de Libourne à Sud Ouest. la conductrice était, d’après les autorités, dans un état d’excitation importante. Elle a depuis été transférée dans un service psychiatrique.  La magistrate précise qu’il ne s’agit pas d’une attaque terroriste, mais une enquête a toutefois été ouverte.