Exténuée, Cœur de Pirate quitte sa maison de disque au Canada

©PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Dans un long message sur les réseaux sociaux, Cœur de Pirate a annoncé qu’elle quittait son label Dare To Care. « En tant que personne qui a vécu des agressions sexuelles à plusieurs reprises, je ne peux pas rester là à rien faire, à soutenir un système ancré dans un patriarcat toxique », a expliqué la chanteuse.

Au Canada, l’auteur-compositeur-interprète Bernard Adamus a été accusé la semaine dernière « d’inconduite sexuelle » par plusieurs victimes.

Le fondateur du label a fermé les yeux

Éli Bissonnette, président et fondateur de la maison de disque Dare To Care Records, a admis être au courant de ces allégations et avoir fermé les yeux sur la situation. Rapidement, l’artiste a été exclu de la maison de disque. Quelques jours plus tard, Éli Bissonnette a annoncé qu’il quittait ses fonctions. Mais Dare To Care est également le label de Cœur de Pirate, alias Béatrice Martin, au Canada. Très touchée par cette affaire, la chanteuse québécoise a décidé de quitter son label.

View this post on Instagram

#elibissonnette

A post shared by Coeur De Pirate (@beatricepirate) on

« Je ne peux pas rester là à rien faire »

« Je fais partie de ce milieu depuis que j’ai 18 ans. J’ai été cueillie un peu par hasard par quelqu’un qui a cru en moi, et en qui j’ai donné toute ma confiance. On a fait de grandes choses ensemble. Je suis directement liée à son succès et au succès de sa boîte. (…) Mon travail, mes efforts, ma réussite ne devraient pas servir à nourrir le mal, les secrets, les abus de pouvoir. (…) En tant que personne qui a vécu des agressions sexuelles à plusieurs reprises, je ne peux pas rester là à rien faire, à soutenir un système ancré dans un patriarcat toxique. Je suis exténuée », a expliqué la chanteuse en saluant le travail des employés et en envoyant de la force aux victimes.

View this post on Instagram

K Merci là. Je change de gérance, salut.

A post shared by Coeur De Pirate (@beatricepirate) on