1.300 personnes positives au coronavirus dans une école militaire indonésienne

AFP Photo

Près de 1.300 personnes ont été testées positives au nouveau coronavirus dans une école militaire indonésienne alors que le pays continue de lutter contre l’épidémie.

L’école des officiers de l’armée indonésienne, située à l’ouest de l’île de Java, la plus peuplée du pays, a été placée en quarantaine, a annoncé samedi soir le chef d’état-major de l’armée, le général Andika Perkasa. Sur les 1.280 cas confirmés, 991 sont des élèves officiers, a-t-il précisé, les autres étant des employés et leurs proches.

Une trentaine de personnes, souffrant de légers symptômes, ont été hospitalisées. Samedi, 17 l’étaient toujours. La présence du virus au sein de cette école a été détectée après que deux élèves officiers, présentant de la fièvre accompagnée de maux de dos, se sont rendus dans un centre médical.

Une origine inconnue

Tous deux ont été testés positifs au Covid-19, entraînant une vaste campagne de dépistage auprès des quelques 2.000 employés et élèves de cet établissement. L’origine de la contamination n’est pas connue, a indiqué M. Perkasa alors qu’une partie du personnel vit en dehors de l’école militaire.

Le gouverneur de l’État de Java occidentale a demandé aux habitants de limiter leurs déplacements à proximité de l’établissement jusqu’à ce que l’épidémie soit maîtrisée. L’Indonésie est le pays le plus touché d’Asie du Sud-est avec plus de 74.000 cas de coronavirus enregistrés et plus de 3.500 décès.

Le bilan serait beaucoup plus lourd, selon des experts qui estiment qu’en raison d’un dépistage limité, l’ampleur réelle de l’épidémie est sous-estimée. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment exhorté l’Indonésie à procéder à un plus grand nombre de tests.