Uber paie plus de 3 millions € d’amende pour éviter un procès au Danemark

Ph. Unspash

La justice danoise a trouvé vendredi un accord avec Uber, poursuivi pour complicité d’activité illégale, la plateforme de réservation de voitures de transport avec chauffeur (VTC) acceptant de payer une amende de 3,3 millions d’euros.

«La filiale néerlandaise (d’Uber qui chapeaute son activité en Europe, ndlr) a maintenant accepté de payer une amende de 25 millions de couronnes pour complicité en violation de la législation sur les taxis», a indiqué la police dans un communiqué. Comme l’autorise la législation danoise, un accord a été trouvé sans procès.

La société californienne a été confrontée ces dernières années à la grogne des chauffeurs de taxi dans de nombreux pays, en particulier en Europe mais aussi à New York, aux Etats-Unis. Au Danemark, elle était poursuivie depuis décembre 2016 de complicité avec ses chauffeurs pour avoir enfreint la législation sur les taxis.

Une loi adoptée en 2017

Lancé à Copenhague en octobre 2014, Uber avait jeté l’éponge en avril 2017 après l’adoption en février par une majorité de partis représentés au Parlement d’une réforme des conditions d’exercice de la profession.

Préparé sous la pression des chauffeurs de taxis, ce texte exige des chauffeurs particuliers qu’ils soient équipés d’un taximètre et de détecteurs d’occupation de sièges permettant d’activer les airbags, des conditions jugées «trop coûteuses» par l’entreprise.

Uber revendiquait 2.000 chauffeurs et 300.000 clients au Danemark. Plusieurs anciens conducteurs d’Uber ont été condamnés au Danemark pour avait enfreint la loi sur les taxis.