Kanye West révèle avoir contracté le coronavirus : « Ils veulent nous insérer des puces »

Ph. Jean-Baptiste Lacroix / AFP

Après avoir annoncé sa candidature à l’élection présidentielle américaine, Kanye West a accordé une interview au magazine Forbes. Il y révèle notamment avoir été contaminé par le coronavirus.

Dans cet entretien avec le magazine Forbes, la mari de Kim Kardashian confie avoir contracté le Covid-19 au mois de février. « J’avais des frissons, je tremblais au lit, je prenais des douches chaudes et je regardais des vidéos me disant ce que je devais faire pour guérir », explique le chanteur au magazine.

« C’est la marque de la bête »

Malgré avoir été touché par la maladie, le futur candidat à la présidentielle s’oppose à l’arrivée d’un vaccin. « Il y a tellement de nos enfants qui sont vaccinés et paralysés… Donc, quand on dit qu’on va arrêter le Covid avec un vaccin, je suis extrêmement prudent. C’est la marque de la bête. Ils veulent nous insérer des puces, ils veulent faire plein de choses, pour faire en sorte que nous n’accédions pas au paradis. Je suis navré de devoir dire ‘ils’, les humains qui ont le diable en eux. Et le plus triste, c’est que nous n’irons pas tous au paradis, certains d’entre nous n’y accéderont pas. »

« Dieu m’a donné la clarté »

Dans cette interview, Kanye West a également confié que c’est Dieu qui l’avait poussé à se présenter comme candidat. « Dieu m’a donné la clarté et a dit qu’il était temps. Je me serais présenté en tant que Républicain si Trump n’était pas là. Je me présenterai en tant qu’indépendant si Trump est là. »

Le chanteur a également annoncé arrêter de soutenir Donald Trump. « Avec cette interview, j’enlève la casquette rouge », affirme-t-il en allusion à la casquette rouge « Make America Great Again », slogan du président.

« L’Amérique d’abord »

Concernant son programme, Kanye West avoue ne pas l’avoir encore totalement développé. « Je suis concentré sur la protection de l’Amérique d’abord, avec notre grande armée. Pensons à nous d’abord », indique-t-il toutefois. Des propos qui ressemblent beaucoup à ceux de Donald Trump. Il se battra également contre l’avortement. « Je suis pour la vie parce que je suis la parole de la Bible », a-t-il encore déclaré.