Bientôt des tests Covid-19 systématiques pour les travailleurs dans les entreprises ?

Ina FASSBENDER / AFP

Les partenaires sociaux du Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail manifestent leur opposition à la possibilité pour les employeurs d’offrir des tests Covid-19 à leurs travailleurs – auxquels ces derniers restent libres de se soumettre ou non. Ils préconisent d’appliquer correctement les mesures de prévention pour limiter la transmission du virus via le travail.

Les partenaires sociaux estiment que le testing systématique n’est pas « judicieux » et « n’apporte pas de valeur ajoutée pour combattre la pandémie », dans un communiqué diffusé mercredi soir. En outre, ils s’interrogent « sur le côté volontaire de la participation d’un travailleur lorsque les tests sont proposés dans le cadre d’une relation de travail ».

« Ce n’est pas en proposant des tests à chaque travailleur qu’on pourra l’éviter »

Si aucune mesure de prévention n’est prise ou n’est pas correctement appliquée, pointent les partenaires sociaux, une transmission du virus se produira inévitablement. « Ce n’est pas en proposant des tests à chaque travailleur qu’on pourra l’éviter », ajoutent-ils estimant que « c’est donc une illusion de penser qu’en offrant systématiquement des tests, on peut mieux réduire la propagation du virus ».

Un employeur ne peut pas imposer un test à ses travailleurs

Le Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail note toutefois que certains contextes de travail particuliers font figure d’exceptions, comme dans les hôpitaux et maisons de repos où des patients Covid-19 sont traités. « Pour ces contextes de travail particuliers, où il existe un risque bien plus grand de propagation du virus, les tests peuvent de façon opportune faire partie d’une stratégie pour prévenir la propagation du virus ». Enfin, les partenaires sociaux attirent encore l’attention sur le fait qu’un employeur ne peut pas imposer un test à ses travailleurs. « La réglementation existante ne l’y autorise pas », soulignent-ils.