Le chômage en Wallonie toujours en hausse à cause du coronavirus

Belga / E. Lalmand - Photo d'illustration

Les effets de la crise du coronavirus sur la demande d’emploi se confirment au mois de mai en Région wallonne, a annoncé mardi le Forem. La Wallonie comptait 206.771 demandeurs d’emploi inoccupés à la fin du mois dernier, en hausse de 7,6% par rapport à mai 2019. La hausse la plus importante concerne les jeunes âgés de moins de 25 ans (+14,8%).

Sur base annuelle, la demande d’emploi progresse pour le troisième mois consécutif en Wallonie. En mai, l’augmentation nette correspond à 14.673 personnes. Les secteurs d’activités qui accusent les reculs les plus importants (en pourcentage) sont les hôtels et restaurants (-84%), les services collectifs, sociaux et personnels (-71%), l’immobilier, la location et les services aux entreprises (-70%) ou encore l’éducation (-64%).

L’ampleur de la hausse varie par ailleurs selon la classe de durée d’inoccupation des personnes: elle est plus élevée parmi les personnes inoccupées depuis six mois à moins d’un an (+23,5%).

Le Forem enregistre également 44% d’offres d’emploi diffusées en moins par rapport à la même période l’année dernière.

Fin mai, la Wallonie enregistrait 139.822 demandeurs d’emploi (DE), demandeurs d’allocations (dont 1.714 en Communauté germanophone) et 28.361 jeunes en stage d’insertion professionnelle (162 en Communauté germanophone). Le nombre de demandeurs d’emploi inoccupés (DEI) en Wallonie comprend également 29.365 demandeurs d’emploi inscrits obligatoirement et 9.223 demandeurs d’emploi inscrits librement, soit un total de 206.771 DEI à la fin du mois dernier.

Ceux-ci représentent 13% de la population active wallonne (taux de demande d’emploi), contre 12,1% fin mai 2019.