Des soldats russes se portent volontaires pour tester un vaccin contre le Covid-19

AFP / P. Cruciatti

L’armée russe va tester un vaccin potentiel contre le nouveau coronavirus sur 50 soldats issus d’un centre de recherche militaire à Moscou, a annoncé mardi le ministère de la Défense. Les soldats, dont cinq femmes, n’ont aucun antécédent concernant le Covid-19 et ont volontairement exprimé leur désir de participer aux tests.

Des chercheurs russes tentent de développer un vaccin contre le nouveau coronavirus. La Russie compte désormais plus de 420.000 cas, ce qui en fait le troisième pays comptant le plus de contaminations signalées dans le monde, derrière le Brésil et les Etats-Unis.

Les autorités russes ont averti que, sans un vaccin efficace, les restrictions de quarantaine ne pouvaient être levées. Le test commencera mercredi et devrait être terminé d’ici la fin du mois de juin.