Donald Trump, en colère, menace de «fermer» les réseaux sociaux

AFP

Donald Trump menace de «réglementer» ou de «fermer» des plateformes de réseaux sociaux. Cette annonce fait suite au signalement hier par Twitter de deux messages du président américain comme «trompeurs» et véhiculant des informations non vérifiées.

«Les républicains ont le sentiment que les plateformes de réseaux sociaux censurent totalement les voix conservatrices. Nous allons les réglementer sévèrement, ou les fermer, pour ne pas permettre qu’une telle chose se produise», a tweeté Donald Trump.

Souvent accusé de laxisme dans son traitement des propos tenus par des dirigeants, Twitter a signalé pour la première fois mardi des messages de Donald Trump, en ajoutant la mention: «Vérifiez les faits». Il s’agissait notamment d’un tweet du milliardaire affirmant que le vote par correspondance était nécessairement «frauduleux».

La désinformation est considérée comme particulièrement cruciale par Facebook et les autres plateformes depuis les tentatives de manipulation de l’élection présidentielle américaine et du référendum sur le Brexit, en 2016. Twitter n’a toutefois pas agi contre d’autres messages au vitriol de Donald Trump publiés mardi matin, dans lesquels il relaie une théorie du complot infamante contre le présentateur de la chaîne câblée MSNBC Joe Scarborough.