La SNCB placera des cendriers supplémentaires dans les gares

BELGA / LAURIE DIEFFEMBACQ

La SNCB envisage de placer des cendriers supplémentaires dans les gares et de renforcer la sensibilisation autour des mégots jetés sur les voies et les quais.

En collaboration avec Fost-Plus, la société des chemins de fer veut mieux indiquer l’emplacement des cendriers, a indiqué le ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), en réponse à une question écrite du député Gaëtan Van Goidsenhoven (MR).

Malgré la loi du 27 avril 2018 qui autorise le personnel des chemins de fer à verbaliser les contrevenants, « les voies et les quais continuent de servir de cendriers à ciel ouvert », constate le député libéral, qui pointe les conséquences sanitaires et environnementales d’une telle désinvolture.

Un fléau pour l’environnement 

Les mégots de cigarettes ne sont pas biodégradables, comprennent des milliers de substances chimiques et sont toxiques pour l’environnement. « S’ils arrivent jusqu’aux océans via les égouts, ils contaminent la chaîne alimentaire et deviennent également un danger pour l’homme », précise le député.

Dans sa réponse, le ministre de la mobilité souligne que la SNCB a déjà intégré des cendriers aux poubelles de tri sélectif dans les 97 gares les plus fréquentées du pays. « La SNCB prévoit d’en placer encore dans d’autres gares », a-t-il ajouté. La société de chemins de fer prévoit également de mieux indiquer l’emplacement des cendriers et de renforcer la sensibilisation autour des mégots à travers une campagne de sensibilisation à la propreté dans les gares.

Initialement prévue au printemps 2020, celle-ci a toutefois été reportée en raison de l’épidémie de Covid-19. L’année dernière, Securail et les accompagnateurs de train ont infligé plus de 1.500 amendes administratives pour non-respect de la législation sur le tabac.