Condamnée pour avoir posté des photos de ses petits-enfants sur Facebook

Ph. Unsplash

C’est un conflit familial pour le moins surprenant. Aux Pays-Bas, une femme n’a pas hésité à attaquer en justice sa propre mère car elle avait diffusé sur les réseaux sociaux des photos de ses petits-enfants sans son consentement.

La mère des enfants souhaitait en effet que sa propre mère supprime les photos de ses petits-enfants qu’elle avait postées sur Facebook et Pinterest. Etant donné que la grand-mère faisait la sourde oreille aux demandes de sa fille, cette dernière a décidé de la poursuivre en justice, comme le rapporte la BBC.

Dans son arrêt, la cour a donné raison à la mère des enfants, jugeant que la grand-mère n’avait pas le droit de poster les photos au regard du RGPD (le règlement de l’Union européenne qui constitue le texte de référence en matière de protection des données à caractère personnel, ndlr). Cette décision, qui peut être jugée surprenante car les photos ont été diffusées par un membre du cercle familial, a été prise car c’est la mère de famille qui a l’autorité légale pour décider où les photos de ses enfants peuvent être partagées.

La grand-mère a été condamnée à retirer les photos de ses petits-enfants dans les dix jours. Elle devra payer une amende de 50€ par jour où les photos sont toujours en ligne, avec un plafond à 1.000€.