Son job pendant le confinement : ouvrir et fermer les 1.400 robinets d’un hôtel de luxe

Ph. W Hotel Barcelone

Le confinement donne lieu à des activités étranges et inhabituelles. À Barcelone, Daniel Ordoñez est chargé de s’occuper de la tuyauterie d’un hôtel de luxe inoccupé.

À Barcelone, le W Hotel est fermé depuis la mi-mars. Une seule personne occupe cette immense tour de 27 étages et de 100 mètres de haut. Daniel Ordoñez s’est installé dans une chambre du 24e étage. Mais il n’a pas vraiment le temps de profiter de la vue sur Barcelone et la Méditerranée.

Un job ennuyant mais nécessaire

Sa mission est d’entretenir la tuyauterie de l’hôtel. Pour cela, l’homme célibataire de 37 ans doit ouvrir et fermer à longueur de journée les 1.400 robinets de l’établissement. Il doit laisser couler l’eau pendant cinq minutes puis refermer le robinet. « C’est probablement l’aspect le plus ennuyant de mon job, mais c’est nécessaire », a raconté Daniel au New York Times. En effet, le but de cette manœuvre est d’éviter que la légionellose s’installe dans le réseau d’eau.

Un scénario digne de Shining !

Le fait de vivre seul dans un hôtel n’est pas sans rappeler le scénario du film Shining. Mais pour l’instant, tout se passe bien pour Daniel ! Il connaît désormais les moindres recoins de l’établissement. « C’est un peu bizarre de regarder mes quelques chaussettes tourner à l’intérieur de la machine à lessiver dans l’immense buanderie, mais maintenant je me suis habitué », a dévoilé Daniel avant de retourner ouvrir et fermer des robinets toute la journée.