Ils risquent trois mois de prison pour des infractions Covid-19 à Bruxelles

AFP / J. Thys

Le parquet de Bruxelles a requis vendredi des peines de prison de trois mois ferme et des amendes de 2.000 à 8.000 € à l’encontre de quatre personnes qui ont enfreint les mesures de confinement pour lutter contre la propagation du Covid-19. Pour une cinquième personne, le parquet a demandé une peine de travail.

Le premier prévenu A.B., âgé de 20 ans, avait déjà été verbalisé trois fois entre le 21 et le 30 mars, lorsqu’il a été contrôlé le 13 avril sans motif suffisant dans un parc à Berchem-Sainte-Agathe, en compagnie de quatre autres personnes.

Le substitut du procureur Denis Goeman a fait remarquer que « le groupe était en train de fumer un joint et monsieur a déclaré aux policiers ‘qu’il n’en avait rien à foutre du corona' ». Il a requis une peine de prison de trois mois et une amende de 4.000 €. Le jeune homme a, quant à lui, demandé une peine de travail.

Jugement le 5 juin

Une autre peine de trois mois et une amende de 8.000 € ont été requises contre un homme qui a enfreint quatre fois les règles de confinement, en se retrouvant chaque fois avec plusieurs personnes. Les mêmes peines ont encore été requises contre un troisième homme qui a aussi multiplié les infractions.

Le parquet a aussi demandé trois mois de prison et une amende 2.000 € pour un homme qui a été contrôlé dans sa voiture en compagnie d’une amie, qui ne vivait pas sous le même toit. Ils rentraient à Bruxelles après avoir été faire du shopping à Namur.

Pour E.B., 20 ans, le parquet s’est limité à demander une peine de travail. Le jeune homme de Ganshoren a été vu en compagnie de trois amis le 20 avril dernier.

Les jugements tomberont le 5 juin prochain.