Une créature de 47 mètres de long découverte au large de l’Australie

Ph. Twitter

« C’est juste magique d’être là et de partager ces choses pour la première fois ». C’est avec ces mots empruntés au Docteur Wilson que le Schmidt Ocean Institute a publié sur Twitter les images de la « plus longue créature » du monde. 

Ce qui semble être l' »animal le plus long de la planète » est en réalité un siphonophore. Découvert lors d’une expédition au large de la côte ouest de l’Australie, ce plus long siphonophore jamais observé est constitué de millions de cnidaires, un groupe d’invertébrés dont font également partie les méduses, donnant l’impression d’être un seul organisme.

La créature a été repérée tout à fait par hasard par la Ningaloo Canyons Expedition, une équipe de chercheurs internationaux issus d’instituts tels que le Western Australia Museum, le Schmidt Ocean Institute et la Scripps Institution of Oceanography. En effet, alors que l’équipe remontait à la surface après avoir observé une partie de l’océan au large des côtes d’Australie occidentale, les chercheurs sont tombés sur cet étrange phénomène.

« Le tout ressemble à un animal, mais ce sont des milliers d’individus qui forment une entité à un niveau supérieur « , explique le biologiste marin Stefan Siebert de l’Université Brown, sur le site ScienceAlert.

47 mètres de long

L’anneau extérieur mesurerait 47 mètres de long. L’ensemble du siphonophore géant est composé de minuscules individus appelés zooïdes. Ils se clonent des milliers de fois et ont chacun leur rôle. Certains possèdent des tentacules urticants ou des leurres pour attirer la nourriture, tandis que d’autres sont spécialisés dans la reproduction ou le mouvement. Chaque individu agit comme un organe.

Selon la biologiste Rebecca Helm, de l’Université de Caroline du Nord, il y aurait des millions de siphonophores flottant dans les fonds marins, interagissant avec d’autres créatures étranges comme la Cephalopyge trematoide, une limace de mer qui se nourrit d’eux, ou encore le Macropinna microstoma, un poisson au crâne transparent capable de se faufiler dans les zooïdes à tentacules urticants et de voler leur nourriture.