L’étrange punition infligée par des policiers indiens pour non-respect du confinement

AFP

Des voyageurs ont été arrêtés dans les rues de Rishikesh, une ville au pied de l’Himalaya, alors que l’Inde fait partie des pays où le confinement est de mise. Cela leur a valu une drôle de punition.

Depuis que le confinement a été décrété fin mars en Inde, les habitants ne peuvent quitter leur domicile que pour des sorties indispensables. Les policiers de la ville de Rishikesh ont donc été surpris de tomber sur un groupe de touristes. Et alors que dans certains États, des policiers s’en sont pris physiquement aux contrevenants qui étaient sortis, eux ont opté pour une méthode plus douce.

Les contrevenants ont été forcés par la police d’écrire 500 fois «Je n’ai pas suivi les règles du confinement, je suis désolé», a indiqué un membre de la police locale Vinod Sharma.
L’Inde compte pour le moment 273 morts du coronavirus et 8.300 cas de contamination.