Final Fantasy 7 Remake vaut-il le coup si on n’a pas joué à l’original ?

Si pour vous Midgar est une marque de fromage, Chocobo des friandises au chocolat et Cloud un service proposé par votre opérateur, c’est sans doute que vous n’avez jamais joué à Final Fantasy 7. En ces temps de confinement, où les sorties de jeux vidéo vont commencer à se faire rare, Final Fantasy VII Remake est-il malgré tout accessible aux néophytes ? On vous dit tout !

Au sein de Metro, Benoit est ce que je considère comme un fan de Final Fantasy. Il a joué pas mal d’épisodes de la saga et il attendait si impatiemment la sortie de Final Fantasy VII Remake qu’il y a quelques mois il a décidé de se faire Final Fantasy 7 et même Final Fantasy 8 sur PS4. Logiquement, c’est donc lui qui s’est chargé de rédiger le test. Vous pouvez d’ailleurs retrouver son avis en long, en large et sans spoiler à cette adresse.

 

Un excellent score et une grande tentation

Ce lundi 6 avril, à quelques jours de la sortie officielle de FF7 Remake sur PS4, les médias du monde entier ont pu publier leurs tests. Avec un Metascore de 87 % sur Metacritic, l’avis des critiques est excellent et quasi unanime. Tous ces tests, et c’est normal, ont été rédigés par des connaisseurs, voir des fans de Final Fantasy. Pourtant, c’est évident, tous les joueurs n’ont pas joué  FF7 sorti en 1997 sur PlayStation. Soit ils n’étaient pas nés, soit ils étaient trop jeunes, soit, comme moi, ils jouaient plutôt sur Nintendo et sur PC à la fin des années 90.  Mais en cette période de confinement lors de laquelle les sorties vidéoludiques vont commencer à se faire rares, est-ce une bonne idée de se lancer dans FF7 Remake si on n’a pas joué à l’original ? Est-ce que des néophytes peuvent apprécier le jeu et être touchés par cet opus, ou alors s’adresse-t-il uniquement aux joueurs nostalgiques ? J’ai tenté l’expérience !

Comme un cheveu dans la soupe

Si comme moi vous n’avez pas joué à Final Fantasy 7, sachez que le début de ce remake ne va pas vous prendre par la main. Depuis le toit d’un train, vous débarquez un peu comme un cheveu dans la soupe au milieu d’une milice de quatre mercenaires. Vous incarnez Cloud, un ancien soldat qui porte une énorme épée sur le dos. Il est très taiseux et mystérieux, et il n’a pas vraiment le temps de faire connaissance avec ces nouveaux compagnons de route car les premiers combats arrivent très rapidement.

Pour ce remake, les développeurs de Square Enix ont laissé de côté les combats au tour par tour du jeu original (ouf !) pour faire place à des combats dynamiques. Les explications se font via des petits écrans de texte et à vrai dire, on a vu mieux comme initiation. Heureusement, ce n’est pas très compliqué. Il y a la garde en appuyant sur R1, la roulade pour esquiver en appuyant sur rond, les attaques basiques en tambourinant sur carré et une attaque spéciale avec triangle. Au milieu de tout ça, il y a cette mystérieuse touche croix. En appuyant dessous, le temps dans le jeu se fige et vous accédez à un petit menu. En dehors des combats, cela vous permet par exemple de prendre des potions pour regagner quelques points de vie ou de magie. Durant les affrontements, le fait d’appuyer sur croix permet de lancer des sorts ou des compétences spéciales sur l’ennemi de votre choix.

Le système pourra paraître assez complexe pour les néophytes, et c’est le cas. Néanmoins, si comme moi, vous choisissez de vous lancer dans l’aventure en mode facile, n’ayez aucune crainte, le niveau de difficulté est vraiment très simple et cela vous permettra de vous faire la main avant que les choses ne commencent à se corser, à partir du 9ième chapitre (sur 18).

Une réalisation au top

Au-delà des mécanismes de combat, mon premier ressenti par rapport à Final Fantasy VII Remake concerne la réalisation. Evidemment (et heureusement !), les graphismes n’ont plus rien à voir avec la version de 1997. Que ce soit dans le jeu ou à travers les nombreuses cinématiques, la réalisation est magnifique sur la version PS4 Pro que nous avons testée. Le jeu est également parfaitement optimisé avec des temps de chargements rares et plus que corrects et aucun bug à signaler.

Les arrangements musicaux et les musiques symphoniques qui accompagnent le joueur durant toute l’aventure sont également remarquables. Ce n’est cependant malheureusement pas le cas des doublages en VF qui manquent de crédibilité et sont vraiment loin de m’avoir convaincu. Néanmoins, il faut avouer qu’après quelques heures de jeu on s’habitue. Heureusement, il reste possible de facilement changer la langue et d’opter pour la version anglaise ou japonaise avec des sous-titres en français.

Un jeu d’aventure où on ne peut pas sauter ?

Si du côté de la réalisation graphique et sonore FF7 Remake est bel et bien un jeu de 2020, son gameplay risque de déstabiliser certains joueurs habitués aux open-world où la liberté est reine. Il y a bien quelques exceptions (et elles sont très belles) mais la plupart du temps, le joueur se retrouve dans un jeu de couloir, ultra-dirigiste.

C’est rarissime, voire unique, en 2020, mais Final Fantasy VII Remake est un jeu d’action/aventure dans lequel il est impossible de sauter ou de s’accroupir. Pour effectuer ces actions, comme monter ou descendre d’une échelle d’ailleurs, vous devez positionner votre personnage sur des petites flèches bleues illuminées sur le sol. Nous n’y sommes plus vraiment  habitués en 2020 mais le jeu est également rempli de murs invisibles et c’est parfois très frustrant. Du côté de la jouabilité, ce remake risque donc de décontenancer, voire décevoir, les joueurs habitués aux jeux modernes et aux open-world. Et pourtant, FF7 Remake dispose de ce petit plus qui donne envie de poursuivre l’aventure.

Ça part dans tous les sens !

Car oui, malgré son aspect parfois très bavard et très dirigiste, les joueurs n’ayant jamais joué à un Final Fantasy devraient plonger assez facilement dans l’univers. Au fil de l’histoire, on s’attache à Cloud et aux autres membres de la milice. Surtout, on découvre un scénario prenant qui nous incite à enchaîner les longues sessions de jeu pour découvrir la suite. Pourtant, ce remake va vous faire jouer aux montagnes russes. Il y aura des chapitres vraiment lents, quasiment sans combats et sans grand intérêt pour les non-fans.

Comme dans d’autres Final Fantasy, il y a aussi des moments complètements WTF que je ne vous dévoilerai pas pour ne pas gâcher la surprise, et des dizaines de quêtes annexes dans lesquelles j’ai préféré ne pas me lancer (chercher des petits chats perdus aux quatre coins du bidonville, ce n’était pas trop mon truc !). Et pourtant, quelques heures plus tard, le jeu peut vous envoyer en pleine face des moments épiques et mémorables comme la découverte de Wall Market, la cité des plaisirs et le quartier de tous les plaisirs de Midgar. Ça part dans tous les sens, il y a du très bon et du moins bon, mais au final, on a envie de continuer pour découvrir la suite.

Alors, ça vaut le coup ?

Revenons à notre question initiale : FF7 Remake vaut-il la peine d’être acheté si on n’a jamais joué au jeu original et qu’on ne connaît rien à la saga Final Fantasy ? Selon moi, la réponse est oui ! Bien que certaines choses m’aient énervées (commander des grues, ce n’était pas mon truc non plus !) et que certains moments étaient très longs, j’ai passé un bon moment et parfois même un très bon moment. J’ai opté pour le mode facile (par contre, je vous déconseille vivement le mode classique) et j’ai ainsi pu profiter de la réalisation et de l’excellent scénario sans vraiment avoir besoin de comprendre et de maîtriser toutes les subtilités du jeu. Les fans ne seront pas d’accord avec ça mais il est possible d’apprécier ce remake en laissant de côté la dimension RPG du titre (qui à vrai dire reste assez peu poussée).

Pour tout vous dire, après 22h de jeu, je suis arrivé au dernier chapitre du jeu, tout en ayant conservé les armes originales de mes combattants (mais en faisant quand même les améliorations) et en ayant compris seulement à moitié tout ce qui tourne autour des Matérias. Et pourtant, j’ai passé du bon temps. Si vous cherchez un bon jeu pour vous occuper pendant ce confinement, que vous n’avez jamais fait un Final Fantasy et que vous êtes prêt à faire quelques concessions sur le gameplay, vous pouvez craquer pour ce FFVII Remake. Il vous occupera 20 bonnes heures et bien plus encore si vous décidez d’explorer les moindres recoins de Midgar. Personnellement, c’est la première fois que je suis en passe de terminer un Final Fantasy et je me souviendrais longtemps de cette aventure !

Thomas Wallemacq