Cette infirmière montre comment se propage le coronavirus, même avec des gants

Molly Lixey, une infirmière américaine, a mené une expérience devant sa caméra pour montrer à quel point le virus pouvait se propager, même en portant des gants.

Pour sensibiliser la population au respect des gestes barrières, Molly Lixey a décidé de se filmer en train de mener une petite expérience. Pour cela, cette infirmière de l’Etat du Michigan a utilisé de la peinture et des gants de protection.

De la peinture pour représenter le virus

Moly a imaginé une scène de la vie courante, quelqu’un faisant ses courses au supermarché. Face caméra, elle a enfilé ses gants et a pris en main son smartphone, symbolisé dans cette expérience par un morceau de carton. Elle a désinfecté d’abord son caddie avec une lingette puis à l’intérieur du magasin, elle a attrapé plusieurs produits. Pour symboliser le virus, elle a mis de la peinture sur ses gants. Elle a ensuite imaginé qu’elle recevait un appel et un SMS et qu’elle devait donc sortir le téléphone de sa poche. Pendant qu’elle faisait ses courses, elle s’est également grattée le nez.

En effectuant tous ces gestes qui peuvent sembler anecdotiques, son visage et ses objets se sont peu à peu retrouvés recouverts par la peinture qu’elle avait mise sur ses gants. Or, rappelons-le, cette peinture symbole ce qui pourrait être des germes de virus.

A quick little Molly rant about cross contamination and gloves.To use this video in a commercial player or in broadcasts, please email licensing@storyful.com

Posted by Molly Lixey on Monday, March 30, 2020

Le faux sentiment de sécurité procuré par les gants

Avec cette expérience, Molly Lixey a voulu montrer ce qu’elle appelle « la théorie de la cross-contamination ». Surtout, elle a souhaité montrer aux citoyens que le fait de porter des gants ne les protège pas de tout. « Les gens ont tendance à oublier qu’ils portent des gants, désormais contaminés, sur eux », explique-t-elle. « Il n’y a aucune utilité à porter des gants si vous n’êtes pas amenés à laver vos mains à chaque fois que vous touchez un objet. Faites ce que bon vous semble pour vous sentir en sécurité, mais c’est de la science. Cette peur amène les gens à avoir un comportement fou, et pas très intelligent », estime la jeune femme.

« Ça me terrifie que certaines personnes se pensent en sécurité uniquement parce qu’elles portent des gants et ne s’inquiètent plus qu’elles peuvent toujours se contaminer mais aussi contaminer d’autres personnes”, a ajouté Molly à CNN. Pour elle, le plus important reste de bien se laver les mains, d’éviter de se toucher le visage ainsi que son téléphone sale lors d’une sortie.