Boris Johnson hospitalisé pour des examens

AFP / Pippa Fowles

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, testé positif au nouveau coronavirus il y a dix jours, a été hospitalisé dimanche pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services, précisant qu’il s’agit d’une « mesure de précaution ».

« Sur les conseils de son médecin, le Premier ministre a été admis ce soir à l’hôpital pour des examens », a annoncé Downing Street dans un communiqué.

« Ceci est une mesure de précaution car le Premier ministre continue de présenter des symptômes persistants du coronavirus, dix jours après avoir été contrôlé positif », ajoute le communiqué.

Boris Johnson, 55 ans, avait annoncé vendredi qu’il prolongeait la quarantaine qu’il observe au delà des sept jours recommandés par les autorités sanitaires britanniques car il continuait d’avoir de la fièvre, un des symptômes de la maladie.

« Si je me sens mieux (…) j’ai toujours l’un des symptômes », « j’ai toujours de la température », « je dois continuer ma quarantaine« , avait-il déclaré dans une courte vidéo sur Twitter, où il apparaissait un peu hagard.

Toujours « aux commandes »

Le Premier ministre britannique Boris Johnson, contaminé au nouveau coronavirus, « reste aux commandes » du gouvernement bien qu’il soit à l’hôpital pour des « tests », a déclaré lundi son ministre du Logement.

« Aujourd’hui, il est à l’hôpital pour subir des tests, mais il continuera d’être tenu informé de ce qui se passe et d’être aux commandes du gouvernement », a déclaré à la BBC Robert Jenrick, ministre chargé du Logement et des Communautés.

« Le Premier ministre a eu des symptômes persistants depuis dix jours », a expliqué Robert Jenrick. « Il a passé la nuit à l’hôpital (…) nous espérons qu’en conséquence de ses tests il pourra revenir à Downing Street dès que possible », a ajouté le ministre.

Le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, devrait toutefois le remplacer pour présider la réunion quotidienne consacrée au Covid-19 lundi matin.

Selon le quotidien The Times, Boris Johnson a été conduit à l’hôpital St Thomas à Londres, proche de Westminster, et placé sous oxygène.

Sa compagne Carrie Symonds, qui est enceinte, a indiqué avoir elle aussi souffert de symptômes de la maladie pendant une semaine mais être en voie de guérison.

Selon le quotidien de gauche The Guardian, « Johnson était plus gravement malade que lui ou ses fonctionnaires n’étaient prêts à l’admettre, et a été vu par des médecins inquiets de sa respiration. »