La RDC candidate «pour faire des essais» de vaccins

Photo by JUNIOR KANNAH / AFP

La République démocratique du Congo est prête à accueillir les essais d’un futur vaccin contre le Covid-19, a déclaré vendredi le responsable congolais de la lutte contre la pandémie Jean-Jacques Muyembe, citant en exemple les vaccins utilisés à titre expérimental face à l’actuelle épidémie d’Ebola.

«Nous avons été choisis pour faire ces essais. Le vaccin sera produit soit aux États-Unis, soit au Canada, soit en Chine. Nous, nous sommes candidats pour faire les essais ici chez nous», a déclaré le professeur Muyembe, dont les propos ont suscité de très vives réactions chez plusieurs Congolais refusant d’être des «cobayes».

«Peut-être vers le mois de juillet, août nous pourrons commencer déjà à avoir des essais cliniques de ce vaccin», a ajouté le virologue congolais, qui s’exprimait devant la presse au côté de l’ambassadeur américain en RDC Mike Hammer.

« Comme pour Ebola »

«Le Covid a un moment donné sera incontrôlable», a détaillé le professeur. «La seule façon de le contrôler ce sera le vaccin, tout comme Ebola. C’est le vaccin qui nous a aidés à terminer l’épidémie d’Ebola.»

La fin de la dixième épidémie d’Ebola en RDC doit être proclamée le 12 avril après avoir tué plus de 2.200 personnes dans l’est du pays depuis sa déclaration le 1er août 2018.

Plus de 320.000 personnes ont bénéficié de deux vaccins utilisés à titre expérimental. Le premier vaccin utilisé à plus de 300.000 doses «a été récemment pré-qualifié pour homologation», ont indiqué les autorités sanitaires.