Près de 500 décès en 24 heures en France

AFP / Sébsastien Bozon

Près de 499 patients sont morts du coronavirus dans les hôpitaux français ces 24 dernières heures, soit une nouvelle hausse record depuis le début de l’épidémie, qui porte le bilan total à 3.523 morts, a annoncé mardi le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Le nombre total de personnes hospitalisées est désormais proche de 22.800, soit une hausse de 1.749 depuis lundi. Parmi elles, un nouveau très fort afflux de cas lourds en réanimation (+458) où sont admis à ce jour 5.565 patients, a-t-il précisé.

« Cette situation est totalement inédite dans l’histoire de la médecine française », a souligné le Pr Salomon.

Parmi toutes les personnes en réanimation, 34% ont moins de 60 ans et 60% ont entre 60 et 80 ans, a-t-il précisé. 68 d’entre elles ont moins de 30 ans.

« A ce jour, 288 patients lourds ont été transférés vers des régions moins en tension et ce nombre est amené à progresser dans les jours et semaines qui viennent », a aussi déclaré Jérôme Salomon. Mardi soir, 21 transferts transfrontaliers étaient en cours du Grand Est vers le Luxembourg, l’Allemagne et la Suisse.

Près de 381 morts au Royaume-Uni

Le nouveau coronavirus a tué 381 personnes supplémentaires en une journée au Royaume-Uni, un record marquant une accélération de la propagation de la pandémie et portant son bilan à 1.789 morts dans le pays, ont indiqué mardi les autorités.

Ce bilan du ministère de la Santé est plus de deux fois supérieur à celui publié 24 heures plus tôt (180 morts). Il ne compte cependant que les morts en hôpitaux de patients testés positifs et pourrait donc sous-estimer le bilan réel.

Selon les services sanitaires, les patients décédés sur la dernière période de 24 heures avaient entre 19 et 98 ans. Le nombre de cas officiellement recensés de malades atteint 25.150, soit une augmentation de plus de 3.000.

Face à l’aggravation de ces derniers jours, le gouvernement, après avoir décrété un confinement général de la population s’est lancé dans une course contre la montre pour préparer ses hôpitaux à la vague de patients actuelle.Plusieurs hôpitaux de campagne sont en cours d’installation, dont l’un devant abriter 4.000 lits dans un centre de conférence de Londres qui doit ouvrir dans les tout prochains jours.

Vu le manque de personnel pour faire face à l’épidémie, dont certains absents car infectés ou à risque, le service national de santé (NHS) a fait appel aux retraités. Le ministère de l’Intérieur a en outre annoncé la prolongation automatique des visas de 2.800 employés étrangers du NHS. Selon le Royal College of Physicians, un quart des médecins du NHS est hors circuit, malade ou à l’isolement.