Des patients guérissent après des transfusions sanguines

AFP / Hector Retamal

En Chine, cinq patients atteints du coronavirus dans un état critique auraient été testé négatif en l’espace de 12 jours après avoir reçu un traitement avec du sang de patients guéris, selon le Daily Mail.

Trois d’entre eux sont sortis de l’hôpital alors que les autres sont dans un état stable, selon un rapport de l’hôpital.

Le médecin qui a dirigé le traitement estime ces cas pourraient « apporter de l’espoir à d’autres patients atteints du coronavirus ».

Le plasma sanguin des patients guéris contiendrait des anticorps développés par leur système immunitaire pour combattre le virus. Les scientifiques pensent que cette méthode pourrait traiter les patients les plus malades en renforçant leur système immunitaire.

Le Shenzhen Third People’s Hospital, où se trouve le Centre national de recherche clinique sur les maladies infectieuses, a déclaré que quatre d’entre eux ont montré des températures normales dans les trois jours après avoir été traités avec du sang de cinq donneurs.

Tous les patients, dont trois hommes et deux femmes, se sont révélés négatifs après un traitement de 12 jours et les anticorps de leur système immunitaire ont « considérablement augmenté », a ajouté l’hôpital.

« Nous espérons que le partage de nos recherches pourra fournir une expérience clinique de première main au personnel médical international et apporter de l’espoir à davantage de patients atteints de coronavirus. »

Des scientifiques britanniques estiment également que cette thérapie pourrait faire la différence pour les patients dans les états les plus critiques.

Le Dr Mike Ryan, chef du programme des urgences sanitaires de l’OMS, a également déclaré que l’utilisation de ce plasma était une approche « très valable ». « Il doit être administré au bon moment car il élimine le virus dans le système et il offre simplement au système immunitaire du nouveau patient une impulsion vitale au moment où il en a besoin. »