Pas de retour à la normale possiblement avant six mois au Royaume-Uni

AFP

Le Royaume-Uni pourrait ne pas renouer avec une vie normale avant six mois ou plus en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, a averti dimanche la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques, Jenny Harries.

Mme Harries a estimé qu’il serait « dangereux » de lever subitement le confinement auquel la population est actuellement soumise car cela pourrait entraîner une résurgence du virus.

« Au cours des six prochains mois, nous ferons le point toutes les trois semaines », et ce, « durant trois à six mois idéalement », a-t-elle déclaré, jugeant « plausible que nous puissions aller au-delà ».

Le gouvernement britannique a décrété lundi un confinement général de la population pour au moins trois semaines, afin de tenter de freiner la propagation de l’épidémie qui a fait 1.228 morts et officiellement contaminé 19.522 personnes au Royaume-Uni, selon un bilan des autorités sanitaires publié dimanche.

Plus tôt dimanche, le bras droit du Premier ministre conservateur Boris Johnson avait prévenu que les Britanniques devaient se préparer à « une longue période » de confinement.