Les Alcooliques Anonymes confinés, mais pas isolés

Contraints de fermer leurs portes en raison de la période de confinement, les 206 groupes du mouvement des Alcooliques anonymes de Wallonie et de Bruxelles ont dû bouleverser leurs habitudes. Les réseaux sociaux et les permanences téléphoniques empêchent qu’isolement ne rime avec rechute.

Alors que le partage est au cœur de leur méthode de rétablissement, il n’est désormais plus possible pour les Alcooliques anonymes (AA) de se rencontrer physiquement pour échanger et partager leurs expériences. Si l’isolement représente certes un danger de rechute, de plus en plus de groupes AA locaux se mobilisent pour pallier la suspension des réunions physiques grâce à des échanges élargis par Skype, Whatsapp ou encore l’application Zoom.

Les responsables du Mouvement des Alcooliques Anonymes insistent aussi sur le recours à la permanence téléphonique pour ceux et celles qui souffrent de la solitude. La permanence (078/15.25.56) reste ouverte 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Elle permet à des alcooliques abstinents d’être à l’écoute d’autres alcooliques, quels que soient leurs problèmes ou leur situation.

Posted by Alcooliques Anonymes Belgique Francophone on Friday, March 20, 2020