Contaminé par le coronavirus, un petit garçon se demande s’il va mourir

Ph. Facebook

Lauren Fulbrook, une maman soignante de 30 ans, a publié un message déchirant sur Facebook pour que tout le monde reste chez lui. Contaminé par le coronavirus, son petit garçon de 5 ans lui a demandé s’il allait mourir, ce qui a révolté cette maman, confrontée chaque jour au laxisme de la population autour d’elle…

Lauren Fulbrook, aide soignante, a identifié les symptômes de son fils Alfie, lorsqu’ils ont commencé à se déclarer. Rapidement, ils se sont détériores, poussant la maman à agir: une température au-dessus des 42°, des hallucinations, de terribles maux de tête ainsi que des vomissements. Pourtant toujours plein d’énergie, son fils est rapidement devenu méconnaissable, se nourrissant à peine et s’éteignant à petit feu.

« Pas une blague »

Cette maman de 30 ans, aide-soignante, a donc rapidement emmené son fils à l’hôpital où il a été mis à l’isolement. Testé au coronavirus, il a été déclaré positif le 16 mars dernier, demandant à Lauren s’il allait mourir. Depuis, le petit garçon est rentré chez lui et reste à l’isolement aux côtés de sa maman, mais celle-ci ne décolère pas et décrit cette expérience comme « la pire de sa vie ».

Sur Facebook, la maman a fait part de sa colère face à l’inconscience de certains, expliquant que personne n’était invincible: « Le coronavirus n’est pas une blague. Cessez de le sous-estimer et de mettre en danger, non seulement votre propre vie, mais aussi celle des autres. C’est égoïste d’agir inconsciemment juste parce que vous voulez aller au pub ou au restaurant, ou encore que vous pensez avoir besoin de 7 paquets de 24 rouleaux de papier toilette. Mon ménage a été confronté au Covid-19, j’ai vu les effets que cela a. »

Edit:: Thank you to everyone for their kind words and good wishes, and overwhelming support. Alfiepops is starting to…

Posted by Lauren Fulbrook on Saturday, March 21, 2020

« Restez chez vous »

« Alors s’il vous plaît, restez chez vous un petit moment. Et si vous ne pouvez pas faire tout ce que vous faites normalement, plus vite tout le monde prendra ses distances avec la société, plus vite ce sera fini. Je ne poste pas ce message pour attirer l’attention sur ma situation attirer votre pitié, comme j’aurais pu le faire le jour où il est tombé malade. Je veux juste que les gens restent en sécurité. Pensez à votre santé et à celle des autres », conclut la jeune maman de 30 ans.

Sa publication a été partagée plus de 52.000 fois sur Facebook. Interrogée par les médias britanniques, elle a expliqué: « Je voulais juste que les gens le prennent au sérieux, qu’ils arrêtent de faire comme si ce n’était rien. Je n’ai pas d’autre choix que de continuer, j’ai une fille de 18 mois ainsi qu’Alfie et nous sommes tous malades maintenant, mais pas autant qu’Alfie l’était. C’est vraiment l’une des pires expériences de ma vie, entendre mon fils me demander s’il allait mourir et voir la panique et le chagrin dans ses yeux m’a brisé le cœur. »