Les coiffeurs satisfaits de pouvoir fermer leurs salons

Belga / T. Roge

L’annonce selon laquelle les coiffeurs devaient à leur tour fermer leurs portes pour lutter contre l’épidémie de coronavirus a été bien accueillie par le secteur. «Enfin de la clarté», réagit Jef Vermeulen, vice-président de la fédération sectorielle Coiffure.org.

Les coiffeurs bénéficiaient encore d’une exception: ils pouvaient recevoir des clients, mais seulement un à la fois et uniquement sur rendez-vous. Le gouvernement a décidé mardi de mettre fin à ce régime particulier. Ils seront désormais fermés, comme les autres commerces non-essentiels, jusqu’au 5 avril.

«Nous étions favorables à une fermeture depuis longtemps, mais nous n’avions pas obtenu de réaction», commente Jef Vermeulen. «Il y avait beaucoup d’incertitude sur ce que nous pouvions faire ou pas. La distanciation sociale, par exemple, n’est pas applicable dans notre métier.»