Les JO de Tokyo ne seront pas annulés

FABRICE COFFRINI / AFP

Le Comité international olympique (CIO) envisage plusieurs scénarios concernant les Jeux olympiques de Tokyo 2020 en pleine pandémie de coronavirus, dont un report de l’événement, et se donne quatre semaines pour étudier les divers scénarios, a-t-on appris dimanche. Il n’est par contre pas question d’une annulation des Jeux.

Le CIO fait face depuis quelques jours à de fortes pressions, de la part de fédérations et de sportifs inquiets du risque sanitaire, visant à reporter les Jeux Olympiques (24 juillet-9 août) et Paralympiques (25 août – 6 septembre) alors que la pandémie de coronavirus progresse.

Le Comité exécutif du CIO a tenu une réunion extraordinaire, par visioconférence, dimanche pour discuter de la manière dont les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo devraient se dérouler. Dimanche soir, le CIO a publié un communiqué dans lequel il dit envisager plusieurs scénarios, allant du maintien des Jeux aux dates prévues à un report du plus grand événement sportif au monde. L’instance olympique a par contre écarté l’idée d’une annulation des JO. Le CIO se donne maintenant quatre semaines pour étudier les différents scénarios.

« Nous avons entamé des discussions avec tous les partenaires pour dresser un état des lieux du développement rapide de la situation sanitaire et de son impact sur les Jeux Olympiques, comprenant un scénario de de report (des JO, ndlr) », a écrit Thomas Bach, président du CIO, dans une lettre aux sportifs. « Nous sommes confiants dans le fait que nous aurons finalisé ces discussions dans les quatre prochaines semaines ».

Mardi, le CIO avait estimé qu’il était prématuré de prendre une décision sur un éventuel report des Jeux à quatre mois de l’événement. Mais la pression extérieure s’est accentuée ces derniers jours et plusieurs fédérations puissantes, comme celles de natation et d’athlétisme aux Etats-Unis, ont déjà exprimé leur désir de report.