Que vaut Ori and the Will of the Wisps sur Xbox One et PC ?

Ori and the Will of the Wisps Key Art Horizontal

Il se sera fait attendre et désiré. Cinq ans après l’excellentissime Ori and the Blind Forest, Ori est enfin de retour, cette fois sous le nom d’Ori and the Will of the Wisps.

Notre première rencontre, en mars 2015, avait été un véritable coup de cœur.  Il y a cinq ans, Moon Studios lançait Ori and the Blind Forest, une fable écologique et féerique qui semblait touchée par la grâce. En cinq ans, il s’en est passé des choses pour Ori : des millions d’exemplaires vendus, une Definitive Edition ou encore une arrivée surprise (et des belles ventes) sur Nintendo Switch. Moon Studios ne pouvait s’arrêter là. Et après s’être fait longuement désirée, la suite est enfin là. Mais ne cherchez pas, Ori and the Blind Forest 2. Il s’agit d’Ori and the Will of the Wisps.

La magie opère toujours autant

Malgré ce changement de nom, on se retrouve toujours aux commandes d’Ori, une mystérieuse petite créature blanche et muette, dans la forêt de Nibel. On retrouve également la direction artistique qui avait permis au premier épisode de faire mouche. D’ailleurs, notre premier constat en lançant le jeu est de remarquer que la magie opère toujours autant dans Ori and the Will of the Wisps. La bande-son, les graphismes et la qualité des animations sont magnifiques et permettent de succomber instantanément aux charmes de cette suite.

Des nouveautés dans le gameplay

Si les bases sont les mêmes, Ori and the Will of the Wisps n’est pas avare en nouveautés. Le gameplay a notamment beaucoup évolué et Moon Studios a inséré de nombreux nouveaux mécanismes de jeu. Le système de combats a beaucoup changé. On se retrouve rapidement à combattre les ennemis avec une lame et un arc. Les développeurs ont également imaginé un système de fragments pour que le joueur puisse créer différents « paquetages », procurant différents bonus et effets et permettant de jouer à sa manière. Enfin, cette suite intègre également des combats contre des boss.

Du fil à retordre

Ori and the Will of the Wisps propose trois modes de difficultés : Facile, Normal et Difficile. Mais ne vous fiez pas à ses graphismes mignons et colorés, même en mode Facile, il vous donnera du fil à retordre et le game over n’est jamais bien loin. Ori est un digne représentant du style « Metroidvania ». Dans cette forêt labyrinthique, vous allez ainsi souvent vous retrouver bloqué devant un portail ou un élément à franchir. Ce n’est qu’une fois que vous serez équipé de la bonne capacité que vous pourrez progresser. Il n’est donc pas rare de se retrouver un peu perdu et de faire de multiples allers-retours avant de trouver la solution. Si vous n’êtes pas adepte de ce style et de cette difficulté assez relevé, Ori and the Will of the Wisps risque de mettre votre patience à rude épreuve.

Enfin, le petit jeu à 20 € est devenu (un peu) plus grand. Pour cette suite, comptez 30 € sur Xbox One et PC. Le jeu est également inclus dans le Xbox Game Pass. Le prix augmente mais la durée de vie aussi. Comptez 12 bonnes heures pour terminer le jeu et explorer toutes les zones de la carte. Ajoutez une poignée d’heures supplémentaires pour atteindre le 100 %.

Notre verdict

Vous avez aimé Ori and the Blind Forest ? Alors, vous allez adorer Ori and the Will of the Wisps. Comme son prédécesseur, cette suite semble touchée par la grâce. Entre les compositions de Gareth Coker et le travail d’animation des équipes de Moon Studios, il y a toujours quelque chose de magique qui se dégage du jeu. Mais attention, l’aventure ne sera pas une promenade de santé. Car s’il se veut plus accessible, Ori and the Will of the Wisps risque de surprendre les nouveaux venus par sa difficulté et son côté labyrinthique. Si vous avez la patience et la volonté d’avancer, une belle aventure vous attend ! 4/5

Découvrez le trailer de lancement :

REVIEW OVERVIEW
Ori and the Will of the Wisps