Face à la panique, l’Australie limite l’achat de certains médicaments

AFP / W. West

Les autorités australiennes ont décrété de nouvelles restrictions sur l’achat de médicaments, pour tenter de juguler la fièvre d’achats de masse à travers le pays dans un contexte de pandémie du Covid-19.

Le responsable sanitaire en chef australien, Paul Kellyn a annoncé jeudi que les boîtes de paracétamol et les cartouches de Ventolin pour soigner l’asthme seraient désormais vendues uniquement au comptoir des pharmacies et limitées à un exemplaire par personne. La mesure vise à résorber les achats dictés par la panique et la constitution de stock.

«S’il vous plait, n’achetez pas plus que ce que vous avez besoin, que ce soit de la nourriture ou des médicaments particuliers», a encore prié M. Kelly dans une déclaration à la presse à Canberra. D’autres autorités gouvernementales ont aussi exigé de la population que cesse le phénomène de stockage en général, alors que les supermarchés australiens ont été confrontés à des achats en masse dictés par la panique.

Papier toilette, riz, médicaments…

Le phénomène avait commencé avec les rouleaux de papier toilette il y a plus de deux semaines, avant de se propager aux autres aliments non périssables comme les pâtes et le riz. Les supermarchés ont été forcés en milieu de semaine à réserver des périodes d’ouverture en début de journée pour les seniors. Une mesure mise en place en Belgique également par la suite.

Le ministre des Affaires intérieures australien, Peter Dutton, qui est placé en isolement après avoir été diagnostiqué malade du Covid-19, a affirmé en radio que la police enquêtait aussi sur des personnes ayant tiré profit de la thésaurisation de certains produits.