[Test] Animal Crossing New Horizons – Un jeu qui fait du bien sur Switch !

Envie d’oublier le coronavirus, le confinement? la crise politique et de vous retrouver dans un cocon plein de bonnes intentions ? Ça tombe bien, c’est ce vendredi 20 mars que sort Animal Crossing : New Horizons sur Switch !

« Et si vous quittiez tout… pour vivre sur une île déserte ? Votre vie rêvée n’attend que vous. » Nintendo a eu le nez creux en élaborant, il y a quelques semaines déjà,  les affiches qui font la promotion d’Animal Crossing New Horizons qui sort ce vendredi 20 mars sur Switch et Switch Lite.

Sept ans (déjà !) après Animal Crossing : New Life sur 3DS, la saga de Nintendo s’apprête à déferler pour la première fois sur Switch. Metro faisait partie des quelques médias à tester Animal Crossing : New Horizons avant sa sortie officielle et après 20h de jeu, il est temps pour nous de livrer nous verdict !

Prêt pour la vie insulaire ?

Avant de plonger dans la grande aventure, un peu de « paperasse » vous attend. Après avoir choisi le sexe et l’apparence de votre personnage, l’agence de voyage Nook va vous trouver une île vierge et paradisiaque sur laquelle vous allez commencer votre nouvelle vie. Quatre cartes différentes vous seront proposées. Elles ont la même taille mais présentent des petites différences au niveau du relief et des cours d’eau. Une fois ce choix effectué, votre vie d’aventurier peut commencer. Elle débutera dans une tente et très vite, vous devrez prendre les bons réflexes en allant couper du bois. Vous ne vivrez pas très longtemps comme Robinson. En effet,  vous le verrez, votre niveau de vie s’améliorera très rapidement. À condition de fournir quelques efforts, après quelques jours, à vous les nains de jardin, la piscine, le tourne-disque et la luxueuse maison en brique !

Le nerf de la guerre

Néanmoins, ne pensez-vous que votre petit personnage pourra bénéficier de toutes ces améliorations en se la coulant douce toute la journée.  Un des premiers objets qu’il reçoit est un Nook Phone pour rester connecté ainsi qu’une facture pour rembourser le billet d’avion, le logement et même les taxes. Et pour cela, il faudra travailler et récolter des ressources pour les vendre mais aussi pour construire les outils nécessaires à leur récolte (car ils s’usent et se cassent après un certain nombre d’utilisations). Attendez-vous à passer des heures à pêcher, à attraper des insectes et des papillons, à couper du bois et à ramasser des oranges. Ce sont toutes ces petites tâches qui vont vous permettre d’avancer et de rapidement débloquer des nouveaux éléments dans le jeu.

Répétitif mais addictif

Animal Crossing New Horizons ne fait pas partie de ces jeux qui se terminent en quelques jours après une vingtaine d’heures de jeu. Ce sera mal, très mal, connaître la saga. D’abord, le jeu se déroule en temps réel. Si vous jouez le vendredi 20 mars à 10h du matin, il sera la même date et la même heure dans Animal Crossing. Et si vous revenez quatre heures plus tard, il ne se sera écoulé que quatre heure dans le jeu également. Généralement, après une ou deux heures de jeu, vous aurez rempli vos objectifs de la journée et vous devrez obligatoirement attendre le lendemain pour qu’il se passe à nouveau quelque chose (la construction d’un bâtiment terminée, l’arrivée d’un nouveau personnage et de nouveaux objectifs). Nintendo semble avoir trouvé la formule magique et Animal Crossing New Horizons est extrêmement addictif. Dans les boutiques, chaque jour il y a des objets différents et tout est fait pour que vous reveniez jouer chaque jour. Vous êtes même poussé à revenir à des heures différentes de la journée car certaines espèces apparaissent à des tranches horaires spécifiques.

Sans pour autant que ce soit une corvée, chaque jour, vous parcourrez votre île pour récolter des nouvelles ressources, aménager votre habitation, créer des objets, discuter avec les habitants et remplir les objectifs quotidiens qui vous rapporteront des points Nooks. Vous déterrerez aussi des fossiles et vous capturez des nouvelles espèces pour en faire don au conservateur du musée de l’île qui les exposera. Et quand vous aurez tout fait sur votre île, vous avez la possibilité d’acheter un ticket d’avion pour aller faire un voyage sur une autre île ou d’aller rendre visite à un ami qui possède également une Switch et le jeu. Bien qu’elles puissent apparaitre comme très répétitives, toutes ces actions s’intègrent parfaitement dans les mécanismes du jeu et bizarrement, on ne s’ennuie pas une seconde dans Animal Crossing New Horizons.

Une réalisation à la hauteur

Enfin, abordons la réalisation d’Animal Crossing New Horizons. Sans surprise, le jeu est très réussi graphiquement. La direction artistique se veut colorée et mignonne à souhait. Sur la Switch, et par rapport à la dernière version sortie sur 3DS, on fait bien évidemment un énorme bond en avant. La réalisation est soignée et détaillée. On soulignera notamment les effets de lumière aux « Golden Hours ».  Bien qu’assez discrète, la bande-son n’est pas en reste. Enfin, sur une période de deux semaines, nous n’avons eu qu’un petit aperçu de la variété que ce nouvel Animal Crossing pouvait offrir. En effet, le jeu évolue au fil du temps et des saisons. Mais comme c’est en temps réel, il faudra encore attendre quelques mois pour découvrir et vivre l’hiver sur son île !

Des défauts ?

Difficile de trouver des défauts à Animal Crossing New Horizons. En réalité, ce qui peut paraître comme des points négatifs pour certains joueurs vient du concept même du jeu. Ainsi, si vous n’avez jamais accroché à Animal Crossing, ce n’est pas celui-ci qui va vous réconcilier avec la saga. Cela reste un jeu basé sur des petites tâches répétitives qui se joue à petites doses mais sur le long terme. Si l’idée de couper du bois, de chasser des insectes et de pêcher à longueur de journée vous donne des nausées, oubliez Animal Crossing. Si par contre vous n’avez rien que la répétition quotidienne de ces petites tâches, vous plongerez dans un univers mignon, coloré et rempli de bonnes intentions.

Notre verdict

C’est l’une des sorties les plus attendues de l’année sur Switch et on peut dire que Nintendo n’a pas loupé l’arrivée de la saga Animal Crossing sur sa console hybride. Belle surprise de ce mois de mars et jeu feelgood de ce printemps, Animal Crossing New Horizons est le jeu idéal pour se changer les idées et penser à autre chose. Sa durée de vie est colossale et il réserve de nombreuses surprises au cours des prochains mois. En ces temps de confinement, Animal Crossing est vraiment un jeu qui fait du bien ! 4,5/5

Thomas Wallemacq

REVIEW OVERVIEW
Animal Crossing : New Horizons
SOURCEThomas Wallemacq