En Inde, des dévots hindous boivent de l’urine de vache pour se protéger du coronavirus

Ph. Pexels

Des dizaines de dévots hindous ont, au cours d’une fête samedi à New Delhi, bu de l’urine de vache, persuadés que ce breuvage les protègerait du nouveau coronavirus.

Des membres et partisans du groupe All India Hindu Mahasabha, portant des vêtements teintés au safran, ont célébré un rituel du feu, chanté des hymnes et bu de l’urine de vache dans des tasses en argile lors de ce rassemblement.

De très nombreux hindous considèrent la vache comme un animal sacré et ont répandu au cours des dernières années des assertions selon lesquels l’urine de ce ruminant aurait des vertus thérapeutiques. «Toute personne qui boit de l’urine de vache sera soignée et protégée», a affirmé Hari Shankar Kumar, l’un des bénévoles participant à la fête, tout en servant le «remède» miracle dans des gobelets en argile.

« Une offrande au corona »

Les scientifiques et gouvernements des pays où s’est répandue la pandémie soulignent qu’il n’existe ni vaccin ni médicament susceptible de protéger les populations du nouveau coronavirus, qui a fait plus de 5.400 morts et contaminé près de 150.000 personnes dans le monde.

«Nous nous sommes rassemblés ici et avons prié pour la paix dans le monde et nous ferons une offrande au corona(virus) afin de l’apaiser», a déclaré aux journalistes le chef du groupe, Chakrapani Maharaj, avant d’avaler le breuvage. Il a invité les dévots à adopter la pratique «testée et éprouvée» qui consiste à boire de l’urine de vache pour éloigner les maladies, et à s’abstenir de tuer des animaux et de manger de la viande.