Une fête dans une maison de repos arrêtée par la police pour tapage nocturne

Capture Facebook

Une fête dans une maison de repos a été arrêtée à cause d’un voisin qui s’est plaint à la police de tapage nocturne, malgré le contexte particulier de la soirée.

La police est intervenue à cause d’une fête pour le moins inhabituelle ce week-end à Perth, en Australie. Elle a en effet été appelée par un voisin qui se plaignait du bruit d’une soirée ayant lieu dans… une maison de repos, comme le rapporte Lad Bible. Environ 90 personnes, pensionnaires de la maison de repos concernée ou de celles avoisinantes, étaient présentes à l’événement.

Party Pensioners

Pensioners in Perth have had their party SHUT DOWN after the retirement village received a noise complaint from a neighbour. 😂 #9Today

Posted by TODAY on Tuesday, March 10, 2020

D’après Kerry Bessen, l’organisateur de l’événement, le conseil communal avait pourtant été notifié qu’une petite fête serait organisée ce soir-là. « La police m’a dit qu’elle avait eu des plaintes et m’a demandé mon permis. C’était un peu intimidant et certaines personnes se sont senties menacées », explique-t-il.

Les policiers n’ont rien voulu entendre

Malgré le contexte inhabituel, les policiers se sont montrés intraitables et ont ordonné l’arrêt de la fête à 22h30. « Elle n’aurait pourtant pas continué jusqu’à 3h du matin », déplore Kerry Bessen. Heureusement, les résidents ont décidé de garder le sourire malgré tout. Comme cet homme qui, interviewé par la presse australienne pour savoir s’il y avait vraiment du bruit, a répondu « ne pas avoir été dérangé » car il est « à moitié sourd », suscitant l’hilarité générale.